Søgning Billeder Maps Play YouTube Gmail Drev Kalender Mere »
Log ind
Bøger Bøger 21 - 30 af 50 om J'y vois du mal, et n'aime que le bien. Mais le plaisir à ma philosophie Révèle....
" J'y vois du mal, et n'aime que le bien. Mais le plaisir à ma philosophie Révèle assez des cieux intelligents. Le verre en main, gaîment je me confie Au Dieu des bonnes gens. "
Magazin für die Literatur des Auslandes - Side 84
1858
Fuld visning - Om denne bog

Le Béranger des familles

Pierre Jean de Béranger - 1859 - 312 sider
...carrée. Il est un Dieu; devant lui je m'incline, Pauvre et content , sans lui demander rien. De l'univers observant la machine , J'y vois du mal, et n'aime...Révèle assez des cieux intelligents. Le verre en main, gaiement je me confie Au Dieu des bonnes gens. Dans ma retraite où l'on voit l'indigence , Sans m'éveiller,...
Fuld visning - Om denne bog

The Reliques of Father Prout ...

Francis Sylvester Mahony - 1860 - 578 sider
...CunsJ. Il est un Dieu j devant lui je m'incline, Pauvre et content, sans lui demander rien. De l'univers observant la machine, J'y vois du mal, et n'aime que...; Mais le plaisir à ma philosophie Révèle assez de cieux intclligens. Le verre en main, gaiement je me confie Au Dieu des bonnes gens ! Dans mon réduit...
Fuld visning - Om denne bog

Poëtes et artistes contemporains

Alfred Nettement - 1862 - 511 sider
...gens ! Il est un Dieu, devant lui je m'incline, Pauvre, souffrant et ne demandant rien; De l'univers observant la machine, J'y vois du mal et n'aime que...Révèle assez des cieux intelligents, Le verre en main gaiement je me confie Au Dieu des bonnes gens. Ce,tte philosophie n'est ni très-saine ni très-élevée;...
Fuld visning - Om denne bog

Béranger, ses amis, se ennemis et ses critiques

1864
...lui-même, qui fait « du divin, » mais qui le fait suivant les tendances de sa nature : De l'univers observant la machine, J'y vois du mal et n'aime que le bien. M. Renan semble croire qu'un chansonnier ne devrait jamais prononcer le nom de Dieu. De sa fréquentation...
Fuld visning - Om denne bog

Béranger, ses amis, ses ennemis et ses critiques ...

1864
...lui-même, qui fait « du divin, » mais qui le fait suivant les tendances de sa nature : De l'univers observant la machine, J'y vois du mal et n'aime que le bien. M. Renan semble croire qu'un chansonnier ne devrait jamais prononcer le nom de Dieu. De sa fréquentation...
Fuld visning - Om denne bog

Béranger, ses amis, ses ennemis et ses critiques ...

Arthur Arnould - 1864
...— Que murmurait à ton oreille et a trouvé sa formule concise dans ces beaux vers : De l'univers observant la machine, J'y vois du mal et n'AiME que le bien. Cette philosophie n'est pas seulement indulgente, elle est clairvoyante aussi. Ce n'est pas l'optimisme...
Fuld visning - Om denne bog

Chansons ... anciennes et posthumes

Pierre-Jean de Béranger - 1870 - 648 sider
...chemin. l08 I69 . :-.. • -;-^-:rir LE DIEU DES BONNES GENS Ain du taudeville de la Partie carner . Mais le plaisir à ma philosophie Révèle assez des cieux intelligents. Le verre eu main, gaiement je me confie Au Dieu des bonnes gens. 22 Dans nia retraite où l'on voit l'indigence,...
Fuld visning - Om denne bog

Geschichte der französischen Literatur seit Ludwig XVI., 1774, Bind 1

Julian Schmidt - 1873
...Sicar. II est un Dieu, devant lui je m'incline, Pauvre et content, sans lai demander rien. De l'univers observant la machine, J'y vois du mal, et n'aime que le bien. Hais le plaisir à ma philosophie Révèle assez des cieux intelligents. Le verre en main, gaîment...
Fuld visning - Om denne bog

Oeuvres anciennes: chansons, Bind 1

1875
...carrée. II est un Dieu, devant lui je m'incline, Pauvre et content, sans lui demander rien. De l'univers observant la machine, J'y vois du mal, et n'aime que...Révèle assez des cieux intelligents. Le verre en main, gaîment je me confie Au Dieu des bonnes gens. Dans ma retraite où l'on voit l'indigence, Sans m'éveiller,...
Fuld visning - Om denne bog

The Works of Father Prout (the Rev. Francis Mahony).

Francis Sylvester Mahony - 1881 - 502 sider
...GENS.* II est un Dieu ; devant lui je m'incline, Pauvre et content, sans lui demander rien. De l'univers observant la machine, J'y vois du mal, et n'aime que...; Mais le plaisir à ma philosophie Révèle assez de cieux intelligens. Le verre en main, gaiement je me confie Au Dieu des bonnes gens ! * EXTRACT FROM...
Fuld visning - Om denne bog




  1. Min samling
  2. Hjælp
  3. Avanceret bogsøgning
  4. Download PDF