Lettres inédites de Marc Aurèle et de Fronton: retrouvées sur les palimpsestes de Milan et de Rome, Bind 2

Forsideomslag
 

Hvad folk siger - Skriv en anmeldelse

Vi har ikke fundet nogen anmeldelser de normale steder.

Udvalgte sider

Andre udgaver - Se alle

Populære passager

Side 410 - Each moment on the former shuts the grave. While man is growing, life is in decrease, And cradles rock us nearer to the tomb. Our birth is nothing but our death begun, As tapers waste that instant they take fire.
Side 397 - Tous les discours sont des sottises , Partant d'un homme sans éclat : Ce seraient paroles exquises Si c'était un grand qui parlât.
Side 76 - Quis clarioribus viris quodam tempore iucundior, quis turpioribus coniunctior ? quis civis meliorum partium aliquando, quis taetrior hostis huic civitati ? quis in voluptatibus inquinatior, quis in laboribus patientior ? quis in rapacitate avarior, quis in largitione effusior...
Side 411 - Malheur au mortel qu'on renomme ! Vivant, nous blessons le grand homme ; Mort nous tombons à ses genoux. On n'aime que la gloire absente : La mémoire est reconnaissante ; Les yeux sont ingrats et jaloux.
Side 374 - Legationes autem a regibus, cum putant eos sua causa reticere, sumptus atque pecunias maximas praebent ; item uti in terra Graecia, quo in tempore Graecus tragoedus gloriae sibi ducebat, talentum magnum ob unam fabulam datum esse, homo eloquentissimus...
Side 377 - Sidicinum : sa femme dit qu'elle voulait se baigner dans les bains des hommes. M. Marius chargea le questeur campanien d'en faire sortir ceux qui s'y baignaient. La femme du consul se plaint à son mari qu'on a mis peu d'empressement à lui livrer les bains, et peu de soin à les préparer. En conséquence, un poteau est dressé dans la place publique : on y amène l'homme le plus distingué de la ville, M.
Side 374 - Ego ipse, qui aput vos verba facio, uti vectigalia vestra augeatis, quo facilius vestra commoda et rempublicam administrare possitis, non gratis prodeo ; verum peto a vobis. non pecuniam, sed bonam existimationem atque honorem. Qui prodeunt dissuasuri, ne hanc legem accipiatis, petunt non honorem a vobis, verum a Nicomede pecuniam. Qui suadent, ut accipiatis, hi quoque petunt non a vobis bonam existimationem, verum a Mithridate rei familiari suae pretium et praemium.
Side 41 - ... de l'entendement. Quand vous découvrez une pensée nouvelle, il y a dans la nature une image qui sert à la peindre, et dans le cœur un sentiment qui correspond à cette pensée par des rapports que la réflexion fait découvrir.
Side 372 - ... fais ce que tu voudras, alors je n'en sentirai rien. Dès que je serai morte, tu m'offriras le culte des aïeux, et tu invoqueras la divinité de ta mère ; mais ne rougiras-tu pas alors d'implorer par des prières ces divinités que vivantes et présentes tu auras négligées et délaissées ? Veuille ce Jupiter ne pas permettre que tu persévères davantage, ni qu'il te vienne dans l'esprit une si grande démence; car si tu persévères, je crains bien que pour toute ta vie tu ne recueilles...
Side 412 - ... qu'ils condamnent le voleur à restituer le double, , et l'usurier à rendre le quadruple. Vous pouvez juger par là combien l'usurier leur paraît un citoyen pire que le voleur. Voulaient-ils au contraire louer un homme de bien , ils le nommaient bon laboureur et bon fermier ; et cet éloge paraissait le plus complet qu'on put recevoir.

Bibliografiske oplysninger