Recherches expérimentales sur les propriétés et les fonctions du système nerveux, dans les animaux vertébrés

Forsideomslag
Crevot, 1824 - 331 sider
0 Anmeldelser
Anmeldelserne verificeres ikke af Google, men Google tjekker indholdet og fjerner det, hvis det er falsk.
 

Hvad folk siger - Skriv en anmeldelse

Vi har ikke fundet nogen anmeldelser de normale steder.

Udvalgte sider

Andre udgaver - Se alle

Almindelige termer og sætninger

Populære passager

Side 99 - ... étendue des lobes cérébraux , sans que leurs fonctions soient perdues. Une portion assez restreinte de ces lobes suffit donc à l'exercice de leurs fonctions.
Side 59 - Le secrétaire perpétuel de l'Académie pour les sciences physiques certifie que ce qui suit est extrait du procèsverbal de la séance du lundi 22 juillet 1822.
Side 64 - On établit ainsi des sensibilités organiques, « des sensibilités locales, sur lesquelles on raisonna, « comme s'il s'était agi de la sensibilité ordinaire « et générale. L'estomac, le cœur, la matrice, selon «ces physiologistes, sentirent et voulurent; et « chaque organe devint, à lui seul, une sorte de « petit animal, doué des facultés du grand '. II.
Side 39 - L'animal commence par ne pouvoir rester long-tems d'aplomb sur ses jambes , il chancelle presque à chaque instant ; puis ses pieds ne suffisent plus à la station , et il est obligé de recourir à l'appui de ses ailes et de sa queue ; enfin , toute position fixe et stable devient impossible : l'animal fait d'incroyables efforts pour s'arrêter à une pareille position, et il n'y peut réussir. La faculté de marcher s'évanouit également par degrés. L'animal conserve encore, d'abord , une démarche...
Side 100 - ... d'en juger, d'en vouloir une autre ; et conséquemment cette faculté, essentiellement une, réside essentiellement dans un seul organe.
Side 100 - Enfin (et comme je viens de le dire), dès qu'une perception est perdue, toutes le sont; dès qu'une faculté disparaît, toutes disparaissent. Il n'ya donc point de siéges divers ni pour les diverses facultés, ni pour les diverses perceptions.
Side 90 - Je l'ai laissée jeûner à plusieurs reprises jus« qu'à trois jours entiers, puis j'ai porté de la « nourriture sous ses narines, j'ai enfoui son bec « dans le grain, j'ai mis du grain dans le bout « de son bec, j'ai plongé son bec dans l'eau, je « l'ai placée sur un tas de blé. Elle n'a point « odoré, elle n'a point avalé, elle n'a point bu, « elle est restée immobile sur ces tas de blé et y « serait assurément morte de faim, si je n'eusse « pris le parti de la faire manger moi-même.
Side 30 - ... mobile, . et pourtant il n'y voyait pas ; il n'entendait pas , ne se mouvait jamais spontanément , affectait presque toujours les allures d'un animal dormant ou assoupi ; et quand on l'irritait, durant cette espèce de léthargie , il affectait encore les allures d'un animal qui se réveille.

Bibliografiske oplysninger