Billeder på siden
PDF
[ocr errors]
[blocks in formation]
[merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]

DEUXIEM

Dans la livraison 12 bis il
on a fait voir l'impossibilite d
les tableaux et statues du VI

doit sentir en
mence par donner tous les tal
des pré et xvio siècles, cela al

SCULPTURE : ON

PARIS. IMPRIMERIE DE RIGNOUX,

rue dés Francs-Bourgeois-St-Michel, no 8.

a quelques personnes; tandis

de Rubens

charme à les voir entremélés
dont les gravares souvent sont
Le pouvoir étre acquises par
turs. Il serait également peu
birraisons de suite entièremen

ou de Paul Véro
prosil, le sublime Raphael, ne
accueil s'il était multiplie a tel
sans cesse, en mettant auprès
les Poussin et un de Mignard.
tade, un de Carrache et un de
psille que les souscripteurs
fets qui rentrent dans leur gou

meme leur offrira les moyens qui existent dans la composi de ces maitres.

Plusieurs personnes ont par 1 tu format n’empèchât de pult

DEUXIÈME AVIS.

Dans la livraison 12 bis il parut un avis, dans lequel on a fait voir l'impossibilité de publier méthodiquement les tableaux et statues du Musée DE PEINTURE ET DE SCULPTURE : on doit sentir en effet

que,

si on eût commencé

par

donner tous les tableaux des anciennes écoles des xve et xvio siècles, cela aurait pu paraître fastidieux à quelques personnes; tandis qu'elles trouvent plus de charme à les voir entremêlés de compositions modernes, dont les gravures souvent sont d'un prix assez élevé pour ne pouvoir être acquises par toutes les classes d'amateurs. Il serait également peu agréable de recevoir dix livraisons de suite entièrement consacrées aux tableaux de Rubens ou de Paul Véronèse; peut-être même Raphaël, le sublime Raphaël, ne trouverait-il plus le même accueil s'il était multiplié à tel point; tandis qu'en variant sans cesse, en mettant auprès l'un de l'autre un tableau du Poussin et un de Mignard, un de l'Albane et un d'Ostade, un de Carrache et un de David , il est presque impossible que les souscripteurs n'y trouvent quelques objets qui rentrent dans leur goût particulier : cette variété même leur offrira les moyens de comparer les différences qui existent dans la composition et le dessin de chacun de ces maîtres. Plusieurs personnes ont paru

craindre

que

la petitesse du format n'empêchất de publier les grands tableaux :

« ForrigeFortsæt »