Billeder på siden
PDF
[ocr errors][merged small]

Nous avons déja eu occasion de parler, sous le n° 74, des travaux d'Hercule, et des quatre tableaux que le Guide fit pour le duc de Mantoue. Dans celui-ci le peintre a représenté Hercule combattant l'hydre de Lerne, que quelques auteurs ont prétendue fille de Typhon et d'Échidna. Ce monstre désolait toute l'Argolide, il enlevait des animaux et même des hommes; on assure qu'il ne pouvait être blessé par ceux qui cherchaient à le combattre : d'autres ont dit que lorsqu'on avait réussi à lui couper une tête, il en renaissait deux autres; aussi a-t-on varié sur leur nombre, les uns lui en donnant neuf, d'autres lui en croyant jusqu'à cent.

Lorsque Hercule parvint à exterminer l'hydre, on dit qu'il était aidé par Iolaüs, qui, ayant mis le feu aux forêts environnantes, lui présentait des brandons enflammés au moyen desquels il brûlait le cou dont il venait d'abattre la tête, et empêchait ainsi qu'il s'en reproduisît une nouvelle. La tête du milieu étant invulnérable, Hercule n'eut d'autre ressource que de l'enfouir dans la terre et de la charger d'une grosse pierre.

Ce tableau, d'une très belle couleur, est un des chefs-d'œuvre de Guido Reni; il a été gravé par Rousselet, et fait partie de la collection connue sous le nom de Cabinet du roi.

[ocr errors]
[ocr errors][merged small]

We have already noticed, in N° 74, the labours of Hercules, and the four pictures painted by Guido for the duke of Mantua. In this one, the artist has represented Hercules combating the Lernian hydra, by some authors supposed to be the offspring of Typhon and Echidna. This monster desolated the whole of Argolis, carrying off animals and even men; it was by some considered invulnerable to all assailants; others asserted that when it was possible to cut off one head, two sprang up in its place; thus a difference exists as to their number; some giving it nine heads, others a hundred.

It is said that Hercules succeeded in exterminating the hydra, through the assistance of Iolaus, who, having set fire to the neighbouring forests, presented him burning brands, with which he seared the neck of which he had off the head, thus preventing the reproduction of a new one. The middle head being invulnerable, Hercules was obliged to bury it in the ground, and to encumber it with a heavy stone.

This finely coloured picture is one of Guido Reni's masterpieces; it has been engraved by Rousselet, and belongs to the collection known under the name of the Cabinet du Roi.

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« ForrigeFortsæt »