Billeder på siden
PDF
[ocr errors]
[graphic][merged small][subsumed][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

ÉCOLE ESPAGNOLE. 0000000. A. CANO. cocco... CABINET PARTICULIER.

VISION DE SAINT JEAN.

Dans ce tableau , qui fait partie d'une suite de sujets tirés de l'Apocalypse, le peintre Alexis Cano a représenté saint Jean dans une de ses visions, au moment où le dernier des sept anges qui avaient reçu ordre de répandre sur la terre les coupes remplies de la colère de Dieu vint près de lui. « Alors il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne, et il me montra la grande cité, la sainte Jérusalem, qui descendait du ciel venant de Dieu. Elle était revêtue de la gloire de Dieu , et ce qui l'éclairait était semblable à une pierre de jaspe transparente comme du cristal. Elle avait une haute et grande muraille, douze por et douze anges, un à chaque porte, où il y avait aussi des noms écrits, qui étaient ceux des douze tribus d'Israël. Il y avait trois portes à l'orient , trois portes au septentrion, trois portes au midi, et trois portes à l'occident. La muraille avait douze assises où sont les noms des douze apôtres de l'Agneau... Or la ville est bâtie en carré, étant aussi longue que large...)

Alexis Cano, né à Grenade en 1600, est un des peintres les plus remarquables de l'école espagnole; cependant ses tableaux, quoique nombreux, sont presque inconnus en France, et ils méritent assurément d'être remarqués par une composition sage, une expression vraie, et une couleur des plus brillantes. Ce peintre est mort à Grenade en 1676.

Ce tableau n'a jamais été gravé; il est dans le cabinet de travail de M. le maréchal Soult, duc de Dalmatie.

Haut., 2 pieds 9 pouces; larg., 1 pied 4 pouces.

[graphic]
« ForrigeFortsæt »