Billeder på siden
PDF
[ocr errors][ocr errors][subsumed][graphic][graphic]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][graphic]
[ocr errors]

Cette statue d'un guerrier entièrement nu, la tête couverte d'un casque grec, et la main appuyée sur sa lance, est regardée comme la représentation d'Achille. L'anneau que l'on voit au bas de sa jambe droite est l'attribut par le moyen duquel Visconti démontre que cette figure n'est ni le dieu Mars, ni un simple guerrier; c'est le fils de Thétis, plongé par sa mère dans le Styx pour le rendre invulnérable, et la preuve s'en trouve, dit-il, dans un bas-relief du Musée Capitolin, où la déesse, plongeant son fils dans le fleuve, le tient précisément à l'endroit qui, dans cette statue, est couvert d'un anneau.

Cette observation doit faire penser qu'Achille, invulnérable dans toutes les parties du corps qui avaient été mouillées par les eaux du Styx, avait cru prudent de prendre des précautions pour ne pouvoir être blessé à cet endroit.

Cette statue en marbre de Paros n'a d'autre restauration que l'avant-bras gauche; elle présente dans son exécution assez d'inégalité pour qu'on puisse la regarder comme l'ouvrage d'un artiste qui, en copiant, est quelquefois resté au dessous de l'original. Long-temps placée au palais Borghèse, vers la fin du dernier siècle elle fut transportée dans la villa Pinciana, et vint ensuite à Paris avec toutes les antiquités de la collection du prince Borghèse.

Haut., 6 pieds 2 pouces.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

This statue of a warrior entirely naked, the head covered with a grecian helmet, and the hand resting on his lance, is supposed to represent Achilles. The ring seen at the bottom of his right leg, is the attribute by which Visconti demonstrates the figure to be neither the god Mars, nor a simple warrior; it is the son of Thetis, who was plunged by her into the Styx to render him invulnerable, and the proof of this is found, says he, in a bas-relief of the Capitol Museum, where the goddess, plunging her son into the flood, holds him precisely at the part which is here covered with a ring. From the foregoing observation it may be presumed that Achilles, invulnerable in all those parts of the body that had been dipped in the waters of the Styx, had deemed it prudent to take précautions against beingwounded in the part alludedto. This statue, in Parian marble, has had nothing new but the lower part of the left arm; its numerous inequalities make it appear as the work ofan artist who, in copying, has occasionally fallen below the original. After having long been at the palais Borghèse, towards the end of the last century, it was transported to the villa Pinciana, and was conveyed from

thence to Paris, with all the antiquities forming the collection of the prince Borghèse.

[merged small][ocr errors]
[graphic]
« ForrigeFortsæt »