Billeder på siden
PDF
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][graphic]
[ocr errors][graphic][graphic]
[ocr errors][ocr errors][graphic][graphic]
[ocr errors][merged small]

Souvent on parle des tentations de saint Antoine, et on sait que ce pieux cénobite, dès l'âge de dix - huit ans, quitta le monde pour embrasser la vie solitaire; on raconte aussi qu'il eut des visions dans lesquelles le démon le tourmentait en lui laisant voir les images agréables de la vie du siècle, ainsi que les plaisirs qu'il pouvait y trouver. L'esprit malin s'obstinait à lui représenter sous les couleurs les plus sombres les privations auxquelles il voulait s'astreindre par pénitence, et à lui faire envisager comme une chose affreuse l'abandon dans lequel il laissait une jeune sœur qui n'avait d'autre appui que lui. Nous ajouterons ici quelques circonstances moins connues ; c'est que les austérités auxquelles il se livra, et la retraite absolue à laquelle il se condamna en s'enfermant dans un tombeau dont il n'ouvrait la porte que pour recevoir quelques alimens qu'on lui apportait, troublèrent ses esprits de nouvelles visions, pendant lesquelles le démon lui apparut sous les formes les plus hideuses, en imitant le cri des animaux les plus ennemis de l'homme. Par suite de ces mêmes visions, saint Antoine fut trouvé sans mouvement et emmené dans une église. Revenu à lui, il se fit reporter au milieu des rochers, et le démon revenant encore l'effrayer, il ne put l'éloigner qu'en lui montrant la croix dans laquelle il mettait tout son salut. Un sujet aussi bizarre convenait bien à l'imagination exaltée de Salvator Rosa; et s'il ne l'a pas rendu agréable, il l'a du moins rendu intéressant.

[ocr errors]
« ForrigeFortsæt »