La satire en France, ou, La littérature militante au XVIe siècle

Forsideomslag
L. Hachette, 1866 - 640 sider
 

Hvad folk siger - Skriv en anmeldelse

Vi har ikke fundet nogen anmeldelser de normale steder.

Andre udgaver - Se alle

Almindelige termer og sætninger

Populære passager

Side 262 - Je ne veux pas que vous le poussiez, ni le branliez ; mais seulement ne le soutenez plus ; et vous le verrez, comme un grand colosse à qui on a dérobé la base, de son poids même fondre en bas, et se rompre.
Side 542 - Épier si des vers la rime est brève ou longue ; Ou bien si la voyelle, à l'autre s'unissant, Ne rend point à l'oreille un vers trop languissant. Et laissent sur le vert le noble de l'ouvrage.
Side 428 - ... souvenir qui tu as été. au prix de ce que tu es? Ne veux-tu jamais te guérir de cette frénésie, qui pour un légitime et gracieux Roi, t'a engendré cinquante Roytelets et cinquante Tyrans? Te voilà aux fers, te voilà en l'Inquisition d'Espagne, plus intolérable mille fois, et plus dure à supporter aux esprits nez lihres et francs, comme sont les François, que les plus cruelles morts, dont les Espagnols se sçauroient adviser.
Side 261 - ... qui soit à eux ! souffrir les pilleries, les paillardises, les cruautés, non pas d'une armée, non pas d'un camp barbare contre lequel il faudrait...
Side 14 - S'il me faict bien dire d'Auvergne. XL DU LIEUTENANT CRIMINEL ET DE SAMBLANÇAY (1527) Lors que Maillart, juge d'Enfer, menoit A Montfaulcon Samblançay l'ame rendre, A vostre advis, lequel des deux tenoit Meilleur maintien?
Side 262 - Comment a il tant de mains pour vous frapper, s'il ne les prend de vous? Les pieds dont il foule vos citez, d'où les a il, s'ils ne sont des vostres? Comme a il aucun pouvoir sur vous , que par vous autres mesmes? Comment vous oseroit il courir sus, s'il n'avoit intelligence avec vous?
Side 120 - Je ne suis point entrant, ma façon est rustique, Et le surnom de bon me va-t-on reprochant, D'autant que je n'ai pas l'esprit d'être méchant.
Side 57 - ... et pédagogue ; ne porte les commodités et choses nécessaires à la république , comme le marchand. C'est la cause pourquoi de tous sont hués et abhorris.
Side 12 - Son inconstance seulement, Mais elle ne fut endormie A me le rendre chauldement; Car dès l'heure tint parlement A je ne sçay quel papelard, Et lui a dict tout bellement : « Prenez le, il a mengé le lard.
Side 262 - Celui qui vous maîtrise tant n'a que deux yeux, n'a que deux mains, n'a qu'un corps et n'a autre chose que ce qu'a le moindre homme du grand nombre...

Bibliografiske oplysninger