Virgile et Horace ou le siècle d'Auguste: essais poét. et histor. : avec remarques sur les usages et les opinions des anciens qui se sont conservés parmi nous, et sur quelques rapports des temps de Virgile et d'Horace avec le temps présent

Forsideomslag
Didier, 1859 - 404 sider
0 Anmeldelser
Anmeldelserne verificeres ikke af Google, men Google tjekker indholdet og fjerner det, hvis det er falsk.

Fra bogen

Hvad folk siger - Skriv en anmeldelse

Vi har ikke fundet nogen anmeldelser de normale steder.

Andre udgaver - Se alle

Almindelige termer og sætninger

Populære passager

Side 43 - Namque canebat, uti magnum per inane coacta semina terrarumque animaeque marisque fuissent et liquidi simul ignis; ut his exordia primis omnia et ipse tener mundi concreverit orbis...
Side 388 - Ils sont craints sur la terre, ils sont rois sur les eaux ; Leur flotte impérieuse asservissant Neptune, Des bouts de l'univers appelle la fortune. Londres, jadis barbare, est le centre des arts, Le magasin du monde et le temple de Mars...
Side 183 - Exegi monumentum aere perennius Regalique situ pyramidum altius, Quod non imber edax, non Aquilo impotens Possit diruere aut innumerabilis Annorum series et fuga temporum.
Side 122 - Parcus deorum cultor et infrequens insanientis dum sapientiae consultus erro, nunc retrorsum vela dare atque iterare cursus cogor relictos...
Side 390 - France N'accoutuma son peuple à tant d'obéissance. Je le vois, comme vous, par la gloire animé, Mieux obéi, plus craint, peut-être moins aimé. Je le vois, éprouvant des fortunes diverses, Trop fier dans ses succès, mais ferme en ses traverses ; De vingt peuples ligués bravant seul tout l'effort, Admirable en sa vie, et plus grand dans sa mort.
Side 106 - Africum mercator metuens otium et oppidi laudat rura sui; mox reficit rates quassas, indocilis pauperiem pati, est qui nec veteris pocula Massici nec partem solido demere de die spernit, nunc viridi membra sub arbuto stratus, nunc ad aquae lene caput sacrae.
Side 59 - Necte tribus nodis ternos, Amarylli, colores : Necte, Amarylli, modo, et, Veneris, die, vincula necto.
Side 30 - Incipe, parve puer, risu cognoscere matrem ; matri longa decem tulerunt fastidia menses. Incipe, parve puer : cui non risere parentes, nee deus hunc mensa, dea nec dignata cubili est.
Side 391 - II n'est point de lauriers qui ne couvrent vos têtes ; Un peuple de héros va naître en ces climats ; Je vois tous les Bourbons voler dans les combats. A travers mille feux je vois Condé...
Side 174 - Aethiops, hie classe formidatus, ille missilibus melior sagittis. fecunda culpae saecula nuptias primum inquinavere et genus et domos; hoc fonte derivata clades in patriam populumque fluxit.

Bibliografiske oplysninger