Billeder på siden
PDF
ePub

pour l'usage de l'homme scul, aura esté par luy consommée bien ou mal, car il est le canal par lequel cette maciere & toutes les choses qui en ont esté faites, doivent recourner à leur Creaccur , & alors le grossier du corps humain ref.: fuscitera & sera reconjoint au subtil de ce mesme corps & à son ame, & pour cela le groffier corruptible fera converty cn incorruptible, c'est à dire le corps tresofensuel en corps fpirituel ; car comme nous dit encore S. Paul en la mesme Epistre Chapitre so il

nous faut comparoistre devant le Tribunal de Jesus. Chrift,afin qu'un chacun rapporte les choses faites par son corps, selon qu'il a fait, soie bien , soit mal.

Nous avons dans les cho. ses corporelles une cfpece d'idée , quoy que tres-confuse, de nostre resurrection furure, Par exemple, les semences de certaines herbes ou plantes, & & de certains animaux, souf frent une putrefaction ten

dant à generation, & le grof· fier sc corrompt & se separe

d'avec le subtil , lequel de

[ocr errors]

meure recueilly comme dans un point , où l'esprit scminal pur & dégagé de ce groffier, fe joint à un autre corps pouveau , qui luy convient, & produit un individu sembla. ble en especc à celuy de qui la femence est sortie , fe baftiffant par le fecours de l'esprit celeste univerfel un domicile de mefme nature que celuy

L'on n'a pas mesme quelquefois besoin pour cela de la femence vegetale & actuelle. Il a esté experimenté qu'en quelques plantes ou herbes

de fon pere.

{imples , & en quelques animaux , comme les Ecrevices & aurics , od la mixtion des Elemens n'est

pas

fi exactel & parfaite que dans les cfpeces fupcricures, les cendres qui s'en tirent par la calcination estanc difposées par quelques petits arrolemens , lc fel fentiel qui y est resté, fait naiftre des plantes & des animaux qui fc revivificnt & caufent une maniere de refursection.

Quercetan, Auteur veridique, nous assure d'avoir you dans le Cabinet d'un Curieux,

des fioles bien closes, dans lesquelles il y avoit separément des cendres de plantes à fcur , qui avoienc csté préparées, desquelles , avec une chaleur douce, mise deffous, il sortoit l'effigie de la plance & de la fleur avec leurs couleurs ; & ainsi il faisoit paroiftre des plantes & des fleurs en

tout temps.

L'on voir aufli dans la leflive des cendres d'une plante, cntre autres de l'Orrie, cstant glacée, paroistre l'effigie de la plante en glace. J'ay veu l'experience des

cendres

« ForrigeFortsæt »