Billeder på siden
PDF
ePub

tant fur toutes les parties cri un mcsmc instant, de mesmo que le point qui seroit dans le centre d'un globe composé de points & de lignes mobiles , agiroit sur routes les lignes qui aboutissent à la circonference & remueroic en mesme temps toute la circonference avfli-toft qu'il seroit mcu dans le centre.

Mais lors que la matiere & la grossiereté ou corruption du corps est devenuë à tel point , qu'elle l'emporte-fur la spiritualité de l'ame, elle on incerdis les puissances su.

pericures

pericures , & empefché leurs fonctions. Par exemple, un homme dont le cerveau est rempli de fumées groffices & corrompuës du vin qu'il aura bcu par excés, ou autrement, se trouve hors d'estat de raisonner & d'ufer de son intelligence , parce que ces fumécs fc, mellant dans son cerveau avec les esprits des puissances imaginative & dir. cursive, les degradent de leurs qualitez actives, les envelopcóc & les absorbent de for: te qu'il n'y a plus de fonction pour l'intelligence, ny

Fevrier 1694 G

ر

pour le raisonnement,ny pour l'imagination, ny mefme quelquefois pour les fens extericurs, ou une partic, & ils demcurent en ces cftat au deffous des brutes les plus grosficres,comme des souches qui n'ont que la vegetation.

Ec fupposé que l'excés du dereglement n'aillc pas fi loin,& qu'il ne corrompe que les esprits de l'imagination, sans blefier les feos exterieurs, l'apperit concupifcible & irascible, prenant le dessus,en. trajsne l'ame en des passions corporelles & viciculos , qui

font autant d'obstacles à ses actions spirituelles , & par cette voye ils habituent l'ame à le contenter des esprits corsompus de l'imagination,& elle ne sçauroit plus se servir de la raison & de fon intelligence , à moins que par un lecours fpiricocl, elle ne combatte & Turmonte les passions corporelles, & empêche que les fens & l'imaginacion ne l'emportent fur la raison & fur l'intelligence, autrement elle demcuic follmise aux vices & imperfections du corps sans pouvoit s'en deffendre,&

ainsi la fin dans laquelle la societé de l'ame avec le corps a esté faite, arrive à un terme tout à fait opposé & contrai. re, elle ne sçauroit aider à glo. rifier son corps, au contraire lc

corps arcaché inseparablement à l'ame, l'entraîne, dans un cltat malheureux qui la rend indigric & incapable de la gloire & de la beatitude éternelle pour laquelle ils avoient cité cous deux créez.

Nous voyons pendant ceca te vie, la puissance & les effets du corps sur l'ame, & de l'a . me sur le corps. Un jeune En,

« ForrigeFortsæt »