Billeder på siden
PDF
ePub

conserve pendant sa vic ces marques & ces qualitcz.

Nous rendons nostre corps leger, & marchons sans bruit, lors que nous le voulons , & que nos forces le

permettenr, & cela par le moyen de l'imagination qui dirige le mouvement des esprits animaux à une agilité fi fubtile, qu'il semble quelquefois que le corps vole en l'air, avec une prompricude li grande, que fon mouvement se rend invi. sible, & échape aux sens , comme aux tours de main des Bastelcurs , & autres de cette

nature, dans lesquels l'imagination est superieure tout

à fait aux sens, & lic leurs facul. tez comme par une espece de fascination,

Lors que nous appliquons fortement quelqu'un de nos sens à un objec , tous les autres sens sont perclus , & no fone point leur fonction, à saison que leurs cspriis lcs abandonnent pour suivre la puissance, qui est alors le plus

cn mouvement.

Quelquefois aufli les puissances supericures, & l’ame l'emportent absolument sur

1

les inferieures, & fur le corps mesme ; quelque resistance qu'il puisse fairc. Nous en' avons l'exemple dans les extases ausquelles les esprits (ensitifs, les imaginatifs & les dif cursifs montent & deviennenc intellectuels , & ainsi s'accachent immediatement à l'ame, pour l'aider & faire fes medications & operations tout à fait fpirituelles. Les ef. prics infericurs aux intelleca iucls, abandonnent les sens, l'imagination, & la puissance discursive , lesquelles trois puissances demeurent alors

fans action , & comme perclufes

pour un temps, & jusques à ce que la force applicarion de l'ame à fon objet spirituel se soic un peu relâchéc , & aic donné aux csprits des fens de l'imagination & du raisonnemeni, la liberté de retournce à leurs puissances , & de recommencer leurs fonctions.

Il y a même deux excases fi extrêmes & fi profondes, qu'elles obligent les esprits les plus grossiers du corps, & qui luy font les plus attachez, à suivre les cfprics supericurs & plus subtils , & comme si l'aFevrier 1694

F

me devoic en ce rencontre forcir hors de son domicile grossier , elle enleve le corps au deslus de la terre, & le tiene suspendu en l'air , sans mouvemene , sans lentiment, ny chaleur apparente, roide comme un picu , & quelquefois tout droit en perpendicule, ainsi qu'il arrive à des personnes tres-pures & détachées de la maticie, qui s'appliquene fortement à la contemplation des choses purement spirituelles, saintes & divines.

L'on a veu: aussi de saints Personnages , qui annonçant

« ForrigeFortsæt »