Billeder på siden
PDF

GALAHT. ' point obl’raqle les unes a?rZ autres, & l'e penetrent reci_proquement , l‘ans troubler l'ordre & l'arrangement, dans lequel elles le trou,Vent dans l’air, alla l‘ortie de leur tout, dont voicy la dém9nl’tration par une autre exptrience. Ie me plaçay, comme de [Tus , au devant de ce miroir , & deux autres perfonnes fe placçrent, l'une à droit , & l‘autre à gaue _ che du melme miroir, à mê_—Ï me diflance que moy ,, c’ell: à. dire, à trois pieds ou environ . du mirou. Cela ainfi difpol‘é,

peluy qui eli: à la gauche du

miroir, voit la figure de ce?

' luy qui cil; à la droite ,. & ce-‘ luy du cofié droit, voit la figure de celuy qui ef’t à la gauche; & à mon égard, parce ‘que je fuis en plein devant le miroir, j’apperqois ma figure de face.Ainfi nos trois figures .i‘c voyeur 'cniemble en l’air hors du miroir , dans un meme point degenc’ontre, tresnettes. & auili parfaitement; que s’il n'y avoir qu’une figu. re , & au travers de ces figures aëricnnes l’on a beau palier un corps l‘olide& opaque , peufaut les broüiller & confon;

w

[graphic]
[ocr errors]

drci elles paroifl‘cnt touiours nettes & entiercs, aul'fi-tofl ' que le corps l‘olide & opaque c(i retiré de l’endroit de l’air, où le point de rencontre de ces diEcrcntt5 cfpeces i'e trou—ve ; ce qui doit fervit de regle pour des apparitions extraordinaires' dans l'air , ôe peut même eûre appliqué à certaines fafcinarions, qui le font par le moyen de ces efpeccs recueillies, lchucllcs forment dans l’air un fantôme ou corps aëricn , qui n'el’r point (enfible au taôt , mais feulement à la vcuë,& un pareil fantôme fg

rend quelquefois icnfib‘le à l'il ‘ magination feule : pendant la veille, mais plus fouvent dans les fonges, ou dans le fommeil , I‘elon la force & la vertu de l’imagination ,.ou de lîei‘prit , qui rama[Te ces efpeces , pour les envoyer à l’iImagination.

La liaifon reciproque du corps & de l’ame paroifi un} cote dansles divers flux & reg flux du commandement, ou” obeiflance qui le font entrelo corps & l’ame ; car tant0i’t l’ame efi la maiflreile , & tan. çofi l’imagination & les fins:

[graphic]

GALAHT. , 61 ’ Par exemple , dans les Femc mes enceintes s lors qu’elles defirent de quelque viande on" finit ,ou qu’elles rencontrent quelque fpeâaclc _, ou cbo(e extraordinaire , donc elles ayenr del’horreur ou du plaifit , leur imagination fe rend la maiürelle de l‘arme , & des ' puifl‘ancçs corporelles , & s’en fcrt pour imprimer la couleur, la figur_e a & les qualitez qu’elv lesaurontapperceuës dans ces fujets , & en marquer leur en« faut , embrion ou Foetus dans leur matrice s & cela paroifl à la naiŒance de l’enfant,qui

« ForrigeFortsæt »