Billeder på siden
PDF
ePub

y a de plus proportionné à l'ame , & que le plus grossier ne peut avoir aucune liaison ny commerce avec l'amc, que par le moyen du plus subtil corporel;& c'elt ce plus subtil & moins composé , qui est comme l'Eveltre & l'envelope delicate & proportionnée à la fimplicité de l'ame, qui sero à retenir dans l'homme pendant la vie, non seulement les espries naturels vegecatits, fenficifs, & imaginarifs, pour les actions corporelles , mais encore les discursifs, & intel. lectuels pour les notions &

connoiffances fpirituelles de l'ame.

Ccc Evestre pendant la vie temporelle consiste tantoft dans les esprits les plus fubtils & les plus épurez qui servent à l'entendement i tantoft c'est dans l'esprit discursif, tantost dans l'imaginarif , & tantost dans le leolitifou naturel , felon

que l'ame s'applique à des objets plus ou moins corporels, ou à de plus & moins spirituels , s'habituant ain. si avec les uns &, les autres ; ou avec les uns plus qu'avec les autres, ce qui fait les estacs

differens de l'homme, jusques à l'heure de la mort.

Pendant que ces esprits demeurent affectez des qualitcz élementaires qui leur conviennent, & qui ont csté remarquées dans la Physique, l'homme continuë la vie temporelle, mais lors que les proportions de ces qualitez premieres viennent à cesser par l'arrivée d'une trop grande quantité de chaleur, og de fruideur, d'humidité, ou de fecheresse, les esprits qui se trouvent alors les plus intimes à l'ame, quittant &

abandonnant les autres, demeurent attachez à l'ame, & partant le corporel groflice ne retient que les cfprits les plus grossiers , & non proportionacz à la vic; & ainsi l'homme semble mourir , parce que fa vic corporelle cesse; mais ces esprigs ne sçauroienc estre separcz les uns des autres , qu'en fuuffrant unc extrême violence & dou. leur, eftant tres - sensitifs, comme il se voit ordinairemcnr à l'approche du moment de la mort.

Or l'ame par l'habitude

qu'elle contracte pendant la vic avec ces Esprits , communique de l'incorruptibilité à ceux qui se trouvent unis étroitement avec elle, au mo ment de la mort, & il n'y a que le corps groffier, & les esprits attachez à ce corps, qui soient sujets à une totale corruption , c'est à dire la

mort.

Les quintessences que l'on tire des mixtes deviconcnt fi pures & si dégagées de la matiere par diverses distillations reiterées, qu'elles sont comme spirituelles & incorrupti

« ForrigeFortsæt »