Billeder på siden
PDF
ePub

faires acquisition de nouveaux esprits , pour en reparer la perte, par

le

moyen dequoy vos puissances conti. nuent leurs fonctions , avec plus ou moins de perfection, à proporcion de Icur épurcmens & degagement de la macicre , & au contraire par opposition.

Cecte reflexion jointe aux principes de Physique, vous aidera à concevoir, que dans les choses créécs cotporelles & fpiricuelles, il ne peut pas y avoir une distance infinic, & qu'au contraire ces choses

citant tout-à-fait finies en general & en particulier,le spirituel a fon commencement & son termė final, & finit là où le rencontre le plus subril du corporel, c'est à dire, que le plus parfait & le plus noble du corporel est continu au fpirituel, laquel a plus d'apritude & de disposition à avoir du commerce & de la societé avec le corporel. C'est pourquoy

le
corps
de l'homme,

à faison de ses faculrez & puissances, citant le plus parfaic sujet de la nature corporelle, & l'ame raisonnable citant

.

immediatement au deffous de la substance Angelique, c'est une necessité que l'ame raifonnable ferve de moyen continu entre la nature corporelle & la purement fpiricuello créée, qui connoist sans raifonner, qui est l'Ange , & par consequent que cette ame raisonnable soic jointe au corps humain pour composer l'homme parfait , & parricipant des deux extrêmes des choses créées, l'ame estant infufe & créée au mcsme in. ftant que la disposition du corps est suffisante pour recc

voir l'ame spirituelle , raison: nable & immortelle. Infundendo creatur, & creando infunditur. Ainsi, l'homme est un double tout, & ces deux cours ayant reccu de Dieu l'avanta: ged'estre crécz l'un pour l'autre, la separation n'en sçauroit estre faite absolument par la mort mesme.

Estant donc constant d'un costé que l'ame, selon l'ordre des choses créécs, cft fpiri. tuelle & simple immediaccmene au dessous de l'Ange, & n'est pas par consequent composec de parties differentes, &

contraires les unes aux autres, ainsi que

sont les corps qui sortent du mélange des Elcmens sujets à corruption; & d'un autre costé remarquant qu'il n'y a que le corps , qui foic corruptiblc , & que dans ce corps il y a mcsmc du plus ou du moins corruptible; felon la grossiereté ou subtilité des parties qui le composent, nous devons conclure que dans la conjonction & liaison étroite qui se fait de l'amo avec le corps, le moins composé, & par consequent le moins corruptible, est ce qu'il

Fevrier 1694 D

« ForrigeFortsæt »