Billeder på siden
PDF

. - onaam. î x77 Bue: de Longueville, tué-pré; du Fort de Tholhuis en 1672..

v comme 'jel’ay déja dit. , Dame Marie Charlote de Caflelnau efl: morte dans le commencement de ce mois. Elle el’toir femme d’Antoine Charles Duc de Grammont . Pair de France, Chevalier des Ordres de Sa Majefiê, Souverain de Bidache,Gouvetneut de Navarre ôe Bearn , de la Ville & Chafleau de Bayonne, & autres lieux.‘Ie ne vous dis rien'de ces deux Mari‘ons , Vous en ayani parlé ample. ment dans _ma.Lçrtre de Dg:

cembremn vous_apprenam là mariage de Mademoifells: de Grammont avec M‘le Marée; chal de Bouflers. . "h . Voiey les noms de quel—3; ques autres perfonnes confi— detables,mortes environ dans le'mefme temps. M‘c Antoine de Vrevirï, Do&eur de la ' Mail‘on & Societé de Sorbom ne, Chanoine de l’Eglife de Paris,& Abbé de Saint Pier—

[merged small][ocr errors][ocr errors]

GALÀN'Ï. 179 tien Cohfeiller au Parlement de Paris, &Commifl‘aire au; ‘ Requefies du Palais.

Mr Haret , Confeill:r du Roy, & Avocat General et; ‘ fa C0ur des Monnoyes.

Dame Françoifc Garnier.‘ Elle cfloit Veuve de Mcflïœ Georges de Bermonder, Sci-j gncur , Comte d’0radçur a: Lieutenant'Gmeral de l‘Arullerie de France. Mademoifclle de Bermondcc d’Ora1 dour fa fille efloit moue quelques jours auparayant. Elle. en a laiffê une augre , mariée ’ à Mcffire Loüis de Bourbon, _ngpge chufkt, M

[ocr errors]

Je reçois tout prel‘en‘temeni‘. nouvelles de la mort du fa— meux Mr Patin , Medecin de la Faculté de Paris , où il a profefl‘é la Medecine, & cn.’

fuite à Padouë, lieu de fort ‘

dece’s. La Republique de Venifel’aVoit pourvw de la Charge de ProfelÏeut, & ho—ï Doré de la dignité de Cheva.‘ lier de Saint Marc. il avoir el‘té longtemps Principe de lÎAcademie des Ricoomti, c’efl: à dire Chef ou Dire&eur, ME de Verrron, qui ell de cette fi;avante Cpmpagnie , comme icür9us l’a? jà marqe a

l

GALANT 181 èûé prié,'felon l'ul‘age-,- de ' faire l‘on Éloge funebre. Il l’a fait en Langue Latine , & ' l'a envoyé pour eflre lu pu;— bliquement dans cette Allenæ blée. Mr Patin avant que de mourir luy écrivit une Lettre en Grec, éloquente, tendre, & chréi’riennm & cette Epi-: fire Academique: qui meri-J teroit d’efire traduite en tou— tes fortes de Langues, el’roit accompagnée des Lettres pa-' tentes d'Academieien, qu'il le prioit de la part de M“lc: Rieovmti de donnetà M7 le A Marquis de Dangeau: qui?

« ForrigeFortsæt »