Billeder på siden
PDF
ePub

à Lafere, & s'on acquira avca cans de magnificence &rda dignité, que les Prelacs Ioad liens qui accompagnoient M le Legat direnc tout baut'; les Evefques d'Italie n'eftaient que des Curez de village en comp paraison des Evefques de Fnadas

queceux-cylestoient de sperito Papes, qui ne cedoient en rhen aux Cardinaux. En effet, il crur qu'il estoit de l'honocou & de la dignité de fon carac. ucre de prendre toûjours placa au fond du Carofic, & dicftre allis à colté de Mile Legati, au dessus de M' de l'Efdiguicies

Gouvernours do la Province: Armand de Cornac son frère, époufa l'an 16'48Maric de Veilhan de Penacors, & do Charlotte de la Guesle. De ce mariage font iftus François qui concinu la succession, Gabriel, Doctur de Sorbonne, & Prevoft de la Cathedrale d'Aix, & Marie Susanne, Abbelle de Vernezon François époula l'an 1671 MargueritLouise d'Efparbcz de Luslan d'Aubocorre, fille unique de Milole Comte de la Serre, Lieutenane Gencral des Ar. mées du R y, qui vit encore

& eft fils du feu Maréchal d'Aubercrre. François & Margucrite, font cous deux moris

&n'onclaiffé qu'une fille unique, qui est celle donc je vous apprensla mort, avec celle de Meffire Clement de Colnac , Marquis de Creffe fon Oncle. OM lo Comrc de Pontac.., Fils unique def cu M' le-pre. > mier President du Parlement de Bordeaux, & de onde Thou , mourut le mois passé dans une de ses Terres nen Guyennc, où il s'estoic rebiré pour s'appliquer plus en repos aux sciences abstraites, où il

estoic fore profond. Il sçavoit des Langues Orientales Alla Chymie, la Cabale, les Tradicions des Hebreuxo'rlour 2 Massore, sicur Mifnha, leur Gemare & leur Talmud. Il na point laisse d'Epfans de „Mademoiselle d'Uzez des Montsale, qu'il avoit épout, fecaj

; RA Ii ! 183 Il ne faut pas oublier parsimy, les Morts des gens de Lettres, Dom Michel Gérramain , Religieux Bencdi&in s de S. Maur, oy Meffire Jcan 20Faydi. Şcigncur de Gran li willes Consciller du Roy.ca

[ocr errors]

12 Senechaàssée d'Auvergne, & Siege Prefidial de Riom, mort à l'âge de quarre vingttrois ans ; car quoy que ny l'on ny l'autre n'ayent rien écrit de lcur chef, ils ont plus contribué qu'aucun Auteur à Lavancement des Lettres & de la Sciencc Ecclefiastique, en servant de compagnons de Voyages, de Copiltes, de Lcetcurs, & Secretaires aux deux plus fçavans hommes de ce ficcle, je veux dire, aux Percs Jean Mabillon, Bcncdicin & Jacques Siimond, Jeluices qui ont donné au jour par leur

« ForrigeFortsæt »