Billeder på siden
PDF
ePub

frages de tant de grands Hommes qui la composent. Mr Patin donne volontiers aux Personnes qu'il estime, les louanges qu'il merite luy-meme; ego vous croyez aisément le bien qu'on vous dit des autres

parce que l'on n'en sçauroit afiz dire de vous. Vous avez écouě favorablement le témoignage qu'il vous a rendu de moy, je reçois avec beaucoup de reconnoissance la

grace que vous m'avez faite. L'inclination que j'ay enë dés mon enfance pour les belles Let

m'a toujours fait honorer ceux qui les cultivent, comme Fevrier 1694.

M

tres

vous , avec tant de succés , Bogor tant de gloire. La reputation que vous avez acquise par vostre érudition & par vostre éloquen. ce a paßé jusqu'à nous, a la connoissance que nous avons du merite de vostre Academie nous fait voir aver poye nos noms mêlez avec les vostre. Agreez donc, Messieurs, que je vous en faffe mes reme

mes remercimens, ngo que je vous assure de l'estime de la reconnoissance sincere avec la. quelle je suis,

Messieurs,

Vostre tres-humble & tresobeillant serviteur, ESPRIT, Evêqne de Nismes,

J'ay à vous apprendre plusicurs morts, & pour cela je vous envoye les memoires que j'en ay receus.Ils conciennent des choses curieuses

quc tous les Avocars doivent ai. mer , & que vous ne serez pas fachec de sçavoir.

MeffireClement de Cosnać, frere unique de M' PArcheyêque d'Aix, est mort sans lailler aucun enfant de son mariage avec la Demoiselle de Creffe, & cn luy finit ung des plus anciennes Maisons du bas Limousin, que les Car, culaires des Monafterçs & aus

?

tres monuments autentiques font remonter par une succession non interrompue jusqu'à l'onziéme fiecle, & au temps de la premiere Creisade sous le Roy Philippe premier. L'an 1095. Ifraël de Cofnac s'y distingua. Il est faic mention de luy & de la femme Guinarde l'an 1088. dans les Registres du Monastere d'Userche , ainfi que l'a remarqué le sçavant M'Baluse, dans son nouveau & admirable Livre des Vies des Papes d'Avignon. De ce mariage fortirent Pierre & Geraud de

Cofnac.Pierre continua lapos. terité; & eut de son mariage avec Belielde un fils nommé Gerauld II. qui s'estant marié avec une femme dont onigno. re le nom , laisfa un fils nommé Jean, dont il est fait mencion dans les Registres de ce mesme Monastere d Uzerche; & il est dit qu'en l'an 1180 qui fur l'année de la mort du Roy Louis le Jeune , ledit Jean de Cofnac ceda à Audeberi, qui en efloit alors Abbés une partie de la Justice de fa Terre. Ce Jean lailla un fils nommé Guillaume, Scigncur de Cormac, qui

[ocr errors]
« ForrigeFortsæt »