Billeder på siden
PDF
[ocr errors]

mes qui la campa/cm. Mr ’Pa*— tin donne volontiers aux Per— fiannes qu’il eflimn les louanges qu’il merite Iuy-me/me; @æous‘ croyez aifiment le [n‘en qu’on vous dit des autres , parce que' l’on n’en /ÿaumis aflr{ dire de vous. Vous avez êtou:êfa'vorablement le témoignage qu'il vous arcndu de ma} , (yje reçois aune beaucoup de reconnaïfancé la grave que vous m’amïfiite.. L’inclinmion que j’ay euè‘ dès mon enfance pour les belles Lettres , m’a toujours fait honorer ceux qui les cultivent, comme Fevriu 1694. - M

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

GÀLÀËT- Ig9

-:- J'ayà vous apprendre plufleurs morts, & pour cela je vous enveyc les memoires que j‘en ay reeeus.Ils ÇODti€n-' nenr des chofes curieufes que tous les Avocats doivent aimer , ô; que vous ne ferez pas Y . fachée de fgavqir. . MeflirèClçment de Coinaè, frere unique de Mr lâArchÇ— vêun d’Aix,‘ en mon fana 'lailÏer'aumn enfant de {en mariage avec la Derpoifelle de Greffe, & en luy finir une des plus anciennes Maifens du bas Limoufin. que les Car. tulaires des Meml‘tsrts & au;

[graphic]

tres monuments autenriques‘

font remonter.par une fuc—

celiion non interrompüé)uf—'

qu’à l’onzréme fiecle, & au

temps de la premrerc Croifa’

de fous le Roy Philippe pre«

mier. L’an 109;.1fraël de Cof«

nac s’y difiingua. Il cil. fait mention de luy & de‘ fa Fem—

me Guinarde l’an 1088. dans les Regiflres du Monaflere

d'Ufcrche , ainfi que l'a re

marqué le (gavant M[Balufe,

dans fort nouveau & admira

ble Livre des Vie: des “Papes r d’Avignon. De ce mariage for— tireni xPierre & Geraud de

[graphic]

’Gaeam. m Cofnac.Pierre continualapofl terite’à -& eut de fou mariage avec Belielde un fils nommé Gerauld il. qui s’ei‘rant marié avec une femme dont on igno-‘ re le nom 7 laiil‘a un fils nommé Jean, dont il cPr fait mention dans les Regii’ttes de ce me‘fme Monaflzere d Uzerche. & il ePr dit qu’en I'an1180qu fut l’annEe de la mort du Ra , Louis le jaune . ledit jean 2Ï Cofnac ced4à Aude5ert , qui en c oitanrs AH:É. une parti: de 14 j’uflice de[4 Terre. Ce Icafli lailTa un fils nommé Guillaume, Seigneur de Cofnac, qui

« ForrigeFortsæt »