Billeder på siden
PDF
ePub

mens

veux pas

passé sur les Creatures des Ele;

a esté si bien reccuë dans vostre Province, je ne

differer à vous faire part de la seconde. Vous y trouverez des choses tres cu. sicuses , qui ne vous facisfe

les raison nemens que vous avez leus

touchant les sujets invisibles, tant fpirituels que corporels. L'erudition de l'Auteur y paroist

par tout , & on ne peut luy donner trop de louan, ges.

ront pas

moins que

.

254222252252కి SUR LES STRYGES

DE RUSSIE.
A

prés vous avoir explië qué mes sentimens sur les Creatures des Elemens, & duz tresfujets invisibles corporels, oufpiricuels il faut vous parles? des Stryges de Russie. Ce: Stryges sont communs & fre! qucns parmy les habitans dat certe Province. Ils des appellent Upierz', & croyent qui ce sont des Demons qui vica

nent la nuit leur succer le fang pendant leur sommeil. Ces Peuples les comparent à des Oiseaux carnassiers & noeturnes, que pous appellons Chevësche ou Orfraye, & en Latin, Strix, qui faio ap plurier Seriges.Et afin que nous ne m'en croiyez pas loub, voyez la Relacion coderei qui vous en a cité envoyéside Polos gne, par défunt noftra Amy Monficar Defnoyers, & cer? tifiée par des Prcftres de pro» bité connuë de ces quartiersa là, de laquelle il a momc esté parlé dans le Marcurb Galang

du mois de May dernier. Voicy cn quels termes il en a écrit.

Il se trouve en ce : Payss principalement en Ruffie des corps morts, que l'on appelle en Latini Stryges, eg en Langue du Pays Upierz , lesquels ont en fou une certaine humeur , que le comimun Peuple, aussi-bien que plufieurs personnes sçavantes , dit efire du' fang, lequel on vent que le Demon tire ou succe des corps de quelques personnes vivantes, ou de quelques beftiaux sera le porte dans ce corps mort, parce qu'on dit que ce Demon fort de ce cadas

vre en certains temps, a fait beaucoup de vexation, & qu'il en fort depuis mi dy jusques à mi. nuit; aprésil rejourne dans ce cadavre, o y mea ce fang qu'il a amaßé, lequel fang se trouve dans ce cadavre par la longueur du temps en li grande quantité, que fa l'on n'y met ordre , il fore,

, par le nez, or principalement par les oreilles, en telle abondance que ce cadavre nage dans son cercueil's le cadavre a une telle faim , qu'il mange les linges qui sont autour de luy ; & en effet on les trouve dans

sa bouche. Ce Demon qui

par la bouche

« ForrigeFortsæt »