Billeder på siden
PDF

À GALANT. a peut venir la cach immediate de cette vexariou.

Comme j’ay eu recours à la Phyfique , pour vohs expliquer les caufes du mouve-‘ ment de laBaguerrm je me l‘ens obligé de fuivre cette route & de vous faire concevoir les proportions qu’il y a en general entre les chofes corporelles & fpirituelles crcées, & par confequent, en‘ tre les laculrez des (eus externeut: & interieurs dans l’homme , & dans les puiffan— ces l‘uperieures à noflre imagination . comme aufli le

ç iiij

Pouvoir que nofire ame excr€ ce fur ces puifl'ances infe—' rieures & corporelles, & en mefme temps celuy que no— fire corps a reciproquement fur les puiflänccs de l‘ame. J’ay fait remarquer dans la Phyfique , que la fubflance ou mariere generale n’a eflé renduë difl‘erenrç dans tous les filjets generaux & particuliers du grand monde,que par les diverl‘es parricrpations du mouvement primiufi ou impreflîons qui ont eflably les quatre qualirez Premieres Elcmsnsaisssa -& quss’cfi la GALANT. ' g; Eaufe des difFerens' degrez de erfe&ion des chOfes corpo.‘ telles , jufque dans l'homme mel‘me , à proportion des dif. femmes qualitez aé‘cives & paflives que chacun des fu— Jcts corporels poffede , les inanimez ayant moins de quai li;ez a&iV<:s que de paflîves; que dans les vegceauxlœ qualitez a&ives commencent &furm_onter les paflîves,& cong tinuent en montant» & aug-j mentant jufques au genre fenfitif des animaux auquel les aâives , & principalement !a_ chaleur, l‘emportent fur!gg

[graphic]
[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« ForrigeFortsæt »