Le mari à la campagne ou le tartuffe moderne

Forsideomslag
Verlhagen und Klasing, 1847 - 95 sider
0 Anmeldelser
Anmeldelserne verificeres ikke af Google, men Google tjekker indholdet og fjerner det, hvis det er falsk.
 

Hvad folk siger - Skriv en anmeldelse

Vi har ikke fundet nogen anmeldelser de normale steder.

Udvalgte sider

Almindelige termer og sætninger

Populære passager

Side 70 - Peut-être... mais il faut me seconder. PAULINE. Oh! de tout mon cœur ! Parlez!.. que faut-il faire? CÉSAR. D'abord, m'obéir en tout... et pour commencer, quand on VOUS apportera une toilette de bal, qui déjà devrait être ici... VOUS la mettrez tout de suite. PAULINE. Une toilette de bal!... Il n'en est jamais entré ici, je n'ai jamais dansé qu'en face de moi-même... devant ma glace. CÉSAR. Eh bien ! vous danserez avec quelqu'un qui VOUS aime ! PAULINE. Avec monsieur Edmond?.. CÉSAR. C'est...
Side 68 - D'abord, hier au soir, mon frère, que je croyais à la campagne, est revenu avec ces dames... et ma belle-sœur n'a plus voulu le laisser partir... ce qui a amené entre elle et sa mère une bonne petite querelle... c'est la première. CÉSAR. Tant mieux ! il ya commencement à tout... Après? PAULINE. Alors, Ursule est rentrée chez elle tout en larmes, emmenant son mari, qui la suivait d'assez mauvaise humeur...
Side 46 - COLOMBET, Ah ! c'est qu'ici, tu vois... pas de contrainte... pas de mines renfrognées... de la gaieté et du plaisir à discrétion... Frappez le champagne... passez le punch... commencez la valse... et vive la liberté! CÉSAR, riant. Ha! ha! ha !... mais explique-moi!...
Side 87 - Croyez-moi, aidez-nous à fléchir la belle-maman... décidez-la... MATHIEU. Je la déciderai... je la déciderai... à venir vous chasser de cette maison, à y rétablir la paix que vous en avez bannie. Mais madame Colombet ne souffrira pas... Où est-elle ? où est-elle ? PAULINE. Elle est à sa toilette... on n'entre pas... MATHIEU, hors de lui. Elle aussi!... elle est... elle... Monsieur! messieurs!... c'est indigne!... mais nous nous reverrons. Vous, Pauline, j'ai ordre de vous emmener, venez...
Side 59 - J'ai besoin d'un guide, d'un ami... mais je veux un mari qui ne soit ni maussade, ni jaloux... qui aime le monde comme moi... qui s'entoure de plaisirs comme moi... qui, en un mot, ne ressemble en rien au premier... et ce mari-là, je l'ai trouvé... URSULE. Vous allez vous remarier à quelqu'un que vous aimez ? M™
Side 62 - Si, dans un monde qui lui est interdit par vous, par votre mère, il jouissait de cette liberté... de ces plaisirs... qu'on n'aime jamais plus que lorsqu'on en est privé... Si. grâce à cette surveillance qui le blesse et le fatigue, il cherchait, loin de vous, un bonheur qu'il devrait trouver chez lui ! (Ursule le regarde.) Ahl sous ce rapport-là, entre nous...
Side 24 - ... toujours des sermons... des réprimandes... aussi je m'ennuie!... bien !... CÉSAR. J'entends... madame d'Aigueperse est sévère ! PAULINE. Horriblement sévère ! CÉSAR. Mais votre belle-sœur.. .qui est jeune comme vous... qui paraît aimable comme vous. PAULINE. Oh ! non... si mon frère le voulait bien, je ne dis pas , parce qu'un mari peut exiger que sa femme soit aimable. Mais lui ! cela lui est bien égal! pourvu qu'il fasse son reversi ') avec monsieur Mathieu... On le fait tous les...
Side 69 - D'abord, parce que, lorsqu'on se dispute, on s'occupe moins de moi... Et puis, cela fait du bruit... cela m'amuse. Il me semblait que nous avions quelque chose de nouveau... Ah! tant mieux!., ne fût-ce que pour nous changer un peu!... CÉSAR... Mais aujourd'hui... ce matin... PAULINE. Ursule était moins triste . . . mais quand mon frère est sorti... car il est sorti trois fois. CÉSAR. Oui, je sais... PAULINE. Ah! vous savez?.. Elle était alors d'une inquiétude...
Side 76 - URSULE. Chez monsieur Mathieu ! CÉSAR. Je ne crois pas ! URSULE. Grand Dieu ! mais où donc ? CÉSAR. A neuf heures, il courait demander grâce à celle qu'il a trompée... mais il n'a pas été reçu. A onze, il me faisait déjeuner malgré moi chez Véfour, arrosant d'un Tin capiteux tous les sages conseils que je lui donnais....
Side 55 - DE NOHAN. Oui, si le bruit et les fêtes peuvent le donner... je suis heureuse; j'ai retrouvé à Paris un monde que j'aime... des amis qui me sont fidèles. J'ai cherché à m'étourdir sur des chagrins, sur des peines qui vous rappelaient sans cesse à ma pensée. CÉSAR. Madame... M.

Bibliografiske oplysninger