Billeder på siden
PDF
ePub
[merged small][merged small][ocr errors][merged small]

N donnera toûjours un Volume

nouveau du Mercure Galaut le premier jour de chaque Mois, & on le vendra Trente sols relié en Veau & Vingt-cing sols en Parchemin.

SA PARIS..

? Chez G. DE LUYNE , au Palais , dans la

Salle des Merciers , à la Justice.
I, GIRARD, au Palais , dans la Grande

Saile , à l'Envie,
It MICHEL BRUNET, Grand' Salle du

Palais, au Mercure Galante med
M. DC. XCIV.59

Avec Privilege

4 Roy.,

Bayerische Staatsbibliothek

Muncan

[ocr errors][merged small][merged small]

Velques prieres qu'on ait faiU tes jusqu'à present de biex écrire les noms de Famille employez dans les Memoires quon envoje pour ce Mercure , on ne laisse pas d'y manquer toûjours. Cela est cause qu'il y.4 de temps en temps quelques-uns de ces Memoires dont on ne se peut fervir. On reïtere la mefme priere de bien écrire ces noms , en forte qu'on ne s'y puiffe tromper. On ne prend aucun argent pour les Mémoires, l'on employera tous les bons Ouutages à leur tour , pourveu qu'ils ne desobligent personne , ex qu'il n'y ait rien de licentieux. On. prie seúlement ceux qui les envoyent, & fur

tout ceux qui n'écrivent que pour faire employer leurs noms dans l'ara ticle des Enigmes , d'affranchir leurs Lettres de port , s'ils veulent qu'on faffe ce qu'ils demandent. C'est fort peu de chose pour chaque particulier, a le tout ensemble est beaucoup pour un Libraire. : Le fieur. Brunet qui debite prea rentement le Mercure , a rétably les shoses de maniere qu'il est toujours imprimé au commencement de chaque mois. Il avertit qu'à l'égard des Envois qui se font à la Campagne ; il fera partir les paquets de ceux qui le chargeront de les envoyer avant que l'on commence à vendre icy. Le Mercure. Comme ces paquets seront plusieurs jours en chemin , Paris ne laissera pas d'avoir le Mercure longtemps avant qu'il soit arrivé dans les Villes éloignées, mais aussi les Villes ne le recevront pas fi tard qu'elles faisoient auparavant. Ceux (qui se le fort envoyer par leurs Amis ans en charger ledit Brunet , s'expofent à le recevoir toûjours fort tard par deux raisons. La premiere , parce que ces Amis n'ont pas foin de lc venir prendre fi-toft qu'il est impri', outre qu'il le fera toujours quela ques jours avant qu'on en fasse le debit ; et l'autre , que ne l'envoyant qu'aprés qu'ils l'ont leu', eux quelques autres à qui ils le prestent, ils rejettent la faute du retardement fur le Libraire , en disant que la vente n'en a commencé que fors avant dans le mois. On évitera ce retárdement par la voye dudit situr Brunet; puis qu'il se charge de faire les paquets luy-mesme & de les faire

« ForrigeFortsæt »