Billeder på siden
PDF
ePub

revienne plus gras ou plus maigre, selon que j'aurai été applaudi ou sifflé.

» Un autre inconvénient capable d'effrayer et de mettre en fuite le poète le plus déterminé, c'est que la portion la plus nombreuse des spectateurs, et la moins considérable du côté du mérite et du rang, troupe d'ignorans et de fous, toujours prêts à se battre avec les honnêtes gens qui ne sont pas de leur avis, s'avisent, au milieu d'une pièce, de demander l'ours ou les gladiateurs; car c'est-là ce qu'il faut à la canaille. Les honnêtes gens eux-mêmes, abandonnent déjà le plaisir de l'esprit pour celui des yeux, et pour ces spectacles qui ne disent rien. La toile reste levée quatre heures et plus : c'est pour voir passer en revue des cavaleries, des infanteries toutes entières, ensuite des rois malheureux enchaînés derrière un char de triomphe. Après cela viennent grand train de chariots, de litières, de carrosses, et jusqu'à des navires, des villes en ivoire, et tout le butin de Corinthe. Démocrite riroit bien s'il étoit au monde, de voir tout un peuple à-la-fois tourner ses regards sur un monstre, moitié chameau, moitié panthère, ou sur un éléphant blanc. Ce peuple seroit pour lui un spectacle plus intéressant que le spectacle même ; il y verroit infiniment plus de choses que dans la comédie représentée. Il compareroit l'auteur au paysan contant son histoire à l'âne qui fait la sourde oreille. Et quelles voix pourroient se faire entendre au milieu du fracas de nos amphithéâtres? une forêt, une mer qui mugit, n'égalent pas le bruit que l'on fait aux représentations. Qu'un acteur paroisse avec un habit d'un goût nouveau, d'une richesse extraordinaire, on bat des mains. A-t-il dit quelque chose? pas un mot. Qu'est-ce donc, qu'on admire? c'est sa robe violette du plus beau teint

"

[ocr errors]
[ocr errors]

me

de Tarente. Et pour que vous ne me soupçonniez pas de déprimer un genre où je n'ose m'essayer, mais où d'autres réussissent : il n'est point de saut périlleux dont, à mon avis , ne soit capable un poète qui, par de pures

fictions, jette le trouble dans mon coeur, et, véritable magicien , m'irrite, m'apaise , fait trembler sans aucun sujet de craindre ; me transporte enfin , tantôt à Thèbes et tantôt dans Athènes ».

Emu ne rend pas bien sedulus, qui signifie attentif. Et cette expression, il est dans les rues, n'a ni la précision ni la justesse du latin inflat, opposé à eranimat. Au théâtre, ne dit pas tout ce qui est renfermé dans res ludicra. De son avis, s'ayisent; le rapprochement d'avis et de s'avisent est une petite négligence : saut périlleux est ironique dans notre langue, et cependant Horace loue ici sérieusement l'art dramatique : c'est donc un terme impropre.

L'autre morceau roule sur les travers des poètes , et sur la manie qu'ils ont d'offrir aux plus grands héros leurs mauvais vers :

[ocr errors]

« Malta quidem nobis facimus mala sæpè poetæ ; ( Ut vincta egomet cædam mea ), cùm tibi librum Sollicito damus, aut fesso ; cùm lædimur, unum Si quis amicorum est ausus reprehendere versum ; Cùm loca jam recitata revolvimus irrevocati ; Cùm lamentamur non apparere labores Nostros et tenui deducta poemata filo ; Cùm speramus ed rem venturam , ut simul

atque Carmina rescieris nos fingere , commodus ultrd Arcessas, et egere vetes, et scribere cogas. Sed tamen est operæ pretium cognoscere quales Ædituos habeat, belli spectata , domique Virtus , indigno non committenda poetæ. Gralus Alexandro regi Maguo fuit ille

>

[ocr errors]

Chœrilus, incultis qui versibus, et malè natis,
Retulit acceptos, regale numisma, Philippos,
Sed veluti tractata notam, labemque remittunt
Attramenta, fere Scriptores carmine fœdo
Splendida facta linunt. Idem rex ille poema
Qui tam ridiculum, tam carè prodigus emit,
Edicto vetuit ne quis se, præter Apellem,
Pingeret, aut alius Lysippo duceret æra
Fortis Alexandri vultum simulantia. Quòd si
Judicium subtile videndis artibus illud

[ocr errors]

Ad libros, et ad hæc Musarum dona vocares ;
Bootûm in crasso jurares aëre natum
At neque dedecorant tua de se judicia, atque
Munera, quæ multâ dantis cum laude tulerunt,
Delecti tibi Virgilius, Variusque poeta.
Nec magis expressi vultus per ahenea signa,
Quàm per vatis opus, mores animique virorum
Clarorum apparent : nec sermones ego mallem
Repentes per humum, quàm res componere gestas,
Terrarumque situs, et flumina dicere, et arces
Montibus impositas, et barbara regna, tuisque
Auspiciis totum confecta duella per orbem,
Claustraque custodem pacis cohibentia, Janum,
Et formidatam Parthis, te principe, Romam;
Si quantum cuperem, possem quoque. Sed neque parvum
Carmen majestas recipit tua; nec meus audet
Rem tentare pudor, quam vires ferre recusent.
Sedulitas autem stultè, quem diligit, urget;
Præcipuè cum se numeris commendat, et arte :
Discit enim citiùs, meminitque libentiùs illud
Quod quis deridet, quàm quod probat et veneratur.
Nil moror officium, quod me gravat; ac neque ficto
In pejus vultu proponi cereus usquâm,

Nec pravè factis decorari versibus opto;
Ne rubeam pingui donatus munere et unà
Cum scriptore meo, capsâ porrectus appertâ,
Deferar in vicum vendentem thus et odores,
Et piper, et quidquid chartis amicitur ineptis.

[ocr errors]
[ocr errors]

Voici le même passage traduit par M. Binet: on y trouvera un éloge bien délicat d'Auguste, que Boileau a tourné et retourné dans ses satyres et ses épîtres.

« Il est vrai que souvent nous autres poètes, car je ne veux pas m'épargner, nous nous faisons beaucoup de tort à nous-mêmes ; par exemple, quand nous vous présentons un ouvrage dans des momens où vous êtes occupé ou déjà excédé de travail; quand nous nous trouvons choqués de ce qu'un de vos amis a osé critiquer un vers; quand nous revenons, sans en être priés, sur un endroit déjà lu; quand nous nous plaignons amèrement de ce qu'on ne sent point tout ce que nous a coûté l'ouvrage, avec quel art et quelle délicatesse la pièce est conduite; quand nous nous enivrons de la flatteuse espérance que dès que vous connoîtrez notre talent pour les vers, vous vous empresserez de nous appeler auprès de vous, de nous mettre à l'abri de l'indigence, et de nous engager à composer de nouveaux poëmes.

*

Cependant, il est bon de savoir qui sera chargé d'honorer dignement la vertu d'un héros également éprouvé dans la guerre et dans la paix : cet emploi n'est pas fait pour un poète vulgaire.

» Alexandre le Grand aimoit ce Chérile, si connu dans l'histoire, et lui payoit en bons Philippes ses vers durs, fabriqués en dépit des Muses. Mais comme l'encre noircit les doigts de ceux qui manient la plume, ainsi les vers d'un mauvais écrivain salissent les plus belles actions.

» Ce même prince, généreux à l'excès, quand il acheta si cher un poëme si ridicule, fit un édit par lequel il défendoit à tout autre qu'Apelles de peindre Alexandre, et à tout autre que Lysippe de représenter son visage guerrier.

» Ce discernement, si délicat lorsqu'il s'agissoit des arts faits pour les yeux, le mettiez-vous à l'épreuve sur des ouvrages d'esprit,vous eussiez juré qu'Alexandre étoit né dans l'air épais de Béotie.

» Pous vous, César, Virgile et Varius dont vous aimez les vers, ne déshonorent point votre estime ; et les bienfaits dont vous les avez comblés, tournent à la gloire du bienfaiteur. Non, les traits du visage ne sont pas mieux représentés par les chefs-d'œuvre de métal, que l'ame et les vertus des grands hommes par les ouvrages des poètes. Moi-même, au lieu de ramper terre à terre dans ces discours sans prétention, j'aimerois mieux chanter des exploits héroïques; peindre les lieux et les fleuves témoins des combats célèbres; les forteresses élevées sur des rochers, les rois barbares domptés, les guerres étouffées, la paix donnée par vous à l'univers, le temple de Janus fermé, et Rome devenue, sous votre empire, la terreur des Parthes sans doute, je l'aimerois bien mieux, si je pouvois tout ce que je désire. Mais la grandeur de votre nom ne souffre pas de médiocres chants; ma Muse timide n'oseroit tenter une entreprise au-dessus de ses forces.

» Le zèle indiscret devient fortement importun par trop d'amour, surtout quand il cherche à se faire valoir par les vers et les talens. On apprend plus vîte, et l'on se rappelle plus volontiers ce qu'on trouve ridicule que ce qu'on admire. Je ne suis point flatté d'une amitié qui m'assomme; et, comme je serois humilié de me voir en cire sur une boutique, ridiculement figuré, je n'ambitionne pas non plus l'honneur d'être célébré dans de mauvais vers, de peur d'avoir à rougir du monument de ma gloire, et d'aller avec mon panégyriste, étendu de mon long,

,

« ForrigeFortsæt »