Billeder på siden
PDF
ePub

Brûlons-nous pour une coquette
Un encens d'abord accueilli,
Bientôt peut-être elle répète
Que nous n'avons que trop vieilli,
Mais vivre en tout d'économie,
Moins prodiguer, et mjeux jouir;
D'une amante faire une amie,
Mes amis, ce n'est pas vieillir.

Si long-temps que l'on entretienne
Le cours heureux des passions,
Puisqu'il faut qu'enfin l'âge vienne,
Qu'ensemble au moins nous vieillissions!
Chasser du coin qui nous rassemble
Les maux prêts à nous assaillir ,
Arriver au but tous ensemble,
Mes amis, ce n'est pas vieillir.

mummuniwminiwmmmmm

LES BILLETS D’ENTERREMENT.

CHANSON DE NOCE.

AIR: C'est un lanla , landerirette.

NOTRE alégresse est trop vive;
Amis, pendant nos ébats,
Sachez qu'un joli convive
Sent approcher son trépas.
Faut-il qu'à la fleur de l'âge
Il ait ce pressentiment!
Tous nos billets de mariage
Sont des billets d'enterrement.

Il sait que l'amour le guette
Pour se venger aujourd'hui,
D'une querelle secrète
Qu'il eut vingt fois avec lui;
Rien que d'y penser, je gage

Qu'il meurt presque, en ce moment. Tous nos billets de mariage Sont des billets d'enterrement.,

Bientôt il prendra la fuite, En tremblant se cachera; Mais l’Amour, à sa poursuite, Dans son réduit l'atteindra. L'un pousse un trait plein de rage, L'autre un long gémissement. Tous nos billets de mariage Sont des billets d'enterrement.

Par pitié l'Amour hésite;
Mais enfin, moins généreux,
Du trait, que l'obstacle irrite,
Il lui porte un coup affreux.
Dans son sang le pauvret nage;
Adieu donc, défunt charmant!
Tous nos billets de mariage
Sont des billets d'enterrement.

On versera quelques larmes
Que le plaisir essuîra;

Mais pour l'honneur de ses armes
Le vainqueur en parlera;
Car, mes amis, dans notre age,

En dépit du sacrement,
Peu de billets de mariage
Sont des billets d'enterrement.

LA DOUBLE CHASSE.

Arr: Tonton, tontaine, tonton.

Allons, chasseur, vîte en campagne.
Du cor n'entends-tu pas le son?
Tonton, tonton, tontaine, tonton.
Pars, et qu'auprès de ta compagne
L'Amour chasse dans ta maison.

Tonton, tontaine, tonton.

Avec nombreuse compagnie
Chasseur, tu parcours le canton.
Tonton, tonton, tontaine, tonton.

Auprès de ta femme jolie
Combien de braconniers voit-on!

Tonton, tontaine, tonton.

Du cerf prêt à forcer l'enceinte,
Chasseur, tu fais le fanfaron.
Tonton, tonton, tontaine, tonton.
Auprès de ta fenime, sans crainte,
Se glisse un chasseur franc luron.

Tonton, tontaine, tonton.

Chasseur, par ta meute surprise
La bête pleure, on lui répond :
Tonton, tonton, tontaine, tonton.
Ta femme, aux abois déja mise,
Sourit aux efforts du fripon.

Tonton, tontaine, tonton.

Chasseur, un seul coup de ton arme
Met bas le cerf sur le gazon.
Tonton, tonton, tontaine, tonton.
L'amant, pour ta moitié qu'il charme,
Use de la poudre à foison.

Tonton, tontaine, tonton.

« ForrigeFortsæt »