Billeder på siden
PDF
ePub

Là, point de mari trompé,
Point de femme libertine.

C'est un quartier fort sain,
Qu'en dites-vous, ma voisine ?

C'est un quartier fort sain ?
Qu'en dites-vous, mon voisin ?

[ocr errors][merged small]

Air : Mon systeme est d'aimer le bon vin, ou de la contredanse du Diable-à-quatre.

Digue, digue, dig, din, dig,din , don;

Ah! que j'aime
• A sonner un baptême!
Aux maris j'en demande pardon.
Dig, din, don, din, digue, digue, don,

Les décès m'ont assez fait connaître;
Préludons sur un ton plus heureux.
D'un vieillard l'héritier vient de naître;
Sonnons fort; c'est un fait scandaleux.
Digue, digue, dig, din, dig, din, don,

[graphic]

Ah! que j'aime

A sonner un baptême!. Aux maris j'en demande pardon. Dig, din, don, din, digue, digue, don.

La maman est gaillarde et jolie;
Mais l'époux est triste et catharreux;
Sur son compte il sait ce qu'on publie:
Sonnons fort; il n'est pas généreux.
Digue, digue, dig, din, dig, din, don,

Ah! que j'aime

A sonner un baptême! Aux maris j'en demande pardon. Dig, din, don, din, digue, digue, don.

De l'enfant quel peut être le père ?
N'est-ce pas mon voisin le banquier ?
Les cadeaux mènent vîte une affaire:
Sonnons fort; il est gros marguillier.
Digue', digue, dig, din, dig, din, don,

Ah! que j'aime

A sonner un baptême! Aux maris j'en demande pardon. Dig, din, don, din, digue, digue, don.

Si j'osais, je dirais que le maire
S'est créé ce petit échevin;
Je l'ai vu chiffonner la commère.
Sonnons fort; je boirai de son vin.

Digue, digue, dig, din, dig, din, don,

Ah! que j'aime

A. sonner un baptême! Aux maris j'en demande pardon.. Dig, din, don, din, digue, digue, don.

Je crois bien que notre grand vicaire
Aura mis le doigt au bénitier.
Depuis peu ma fille a su lui plaire.
Sonnons fort, pour l'honneur du métier.

Digue, digue, dig, din, dig, din, don,

Ah! que j'aime

A sonner un baptême! Aux maris j'en demande pardon. Dig, din, don, din, digue, digue, don.

Notre gouverneur a, je le pense ,
Prélevé des droits sur ce terrain ;

[graphic]

Dans l'église il vient donner quittance. Sonnons fort, monseigneur est parrain.

Digue, digue, dig, din, dig, din, don,

Ah! que j'aime

A sonner un baptême! Aux maris j'en demande pardon. Dig, din, don , din, digue, digue, don.

Plus facile à nommer que ton père,
Cher enfant, quel bonheur infini!
Je suis sûr de te voir plus d'un frère:
Sonnons fort, et que Dieu, soit béni !
Digue , digue , dig, din, dig, din, don,

Ah! que j'aime

A sonner un baptême! Aux maris j'en demande pardon. Dig, din, don , din, digue, digue , don. LA VIEILLESSE,

A MES AMIS.

Air de la Pipe de tabac.

Nous verrons le temps qui nous presse
Semer les rides sur nos fronts ;
Quoi qu'il nous reste de jeunesse,
Oui, mes amis, nous vieillirons.
Mais, à chaque pas, voir renaître
Plus de fleurs qu'on n'en peut cueillir,
Faire un doux emploi de son être,
Mes amis, ce n'est pas vieillir.

En vain nous égayons la vie
Par le Champagne et les chansons;
A table , où le cæur nous convie,
On nous dit que nous vieillissons.
Mais jusqu'à sa dernière aurore
En buvant frais s'épanouir,
Même en tremblant chanter encore,
Mes amis, ce n'est pas vieillir.

« ForrigeFortsæt »