Billeder på siden
PDF
ePub

Quand on n'a rien, i

Landerirette,
On ne saurait manger son bien.

Mondor, pour une coquette,
Se ruine en dons coûteux;
C'est pour rien que ma Lisette
Me trompe et me rend heureux.

Quand on n'a rien,

Landerirette,
On ne saurait manger son bien.

[ocr errors][merged small][merged small]

L'Amour, l'amitié, le vin,
Vont égayer ce festin;
Nargue de toute étiquette!

Turlurette, turlurette,
Bon yin et fillette! -

L'Amour nous fait la leçon;
Par-tout, ce dieu sans façon
Prend la nappe pour serviette.
Turlurette, turlurette,
Bon vin et fillette!

Que dans l'or mangent les grands;
Il ne faut à deux amans
Qu'un seul verre, qu'une assiette.
Turlurette, turlurette,
Bon vin et fillette!

Sur un trône est-on heureux ?
On ne peut s'y placer deux;
Mais vive table et couchette !

Turlurette, turlurette,
Bon vin et fillette!

Si pauvreté qui nous suit
A des trous à son habit,
De fleurs ornons sa toilette.

Turlurette, turlurette,
Bon vin et fillette!

Mais que dis-je ? ah! dans ce cas, Mettons plutôt habit bas:

Lise en paraîtra mieux faite.

Turlurette, turlurette,
Bon vin et fillette!

[ocr errors][merged small]

Air : Eh! qu'est-ce que ça m' fait, à moi?

Je veux, voisin et voisine,
Quitter le ton libertin;
J'ai pour oncle un sacristain,
Et pour sæur une béguine.

Mais le diable est bien fin,
Qu'en dites-vous, ma voisine ? -

Mais le diable est bien fin,
Qu'en dites-vous, mon voisin ?

Paul, docteur en médecine,
Craint, pour le fil de nos jours,
Que le vin et les amours
N’usent trop tôt la bobine;

Eh! fi du médecin,

Qu'en dites-vous, ma voisine ?

Eh! fi du médecin, Qu'en dites-vous, mon voisin?

L'embonpoint de Joséphine Fait demander ce que c'est; Moi, je crois que son corset Lui rend la taille moins fine.

C'est l'effet du basin, Qu'en dites-vous, ma voisine ?

C'est l'effet du basin, Qu'en dites-vous, mon voisin ?

Mademoiselle Justine
Met au monde un gros poupon;
L'un dit que c'est un dragon,
L'autre un soldat de marine.

Je le crois fantassin,
Qu'en dites-vous, ma voisine ?

Je le crois fantassin,
Qu'en dites-vous, mon voisin ?

Depuis peu chez ma cousine,
Qui jeûnait en carnaval,
Je vois certain cardinal,

[ocr errors][ocr errors]

Et trouve bonne cuisine:

Serait-il mon cousin, Qu'en dites-vous, ma voisine?.

Serait-il mon cousin, Qu'en dites-vous, mon voisin ?

Une actrice qu'on devine,
Veut, pour plaire à dix rivaux,
Inventer des coups nouveaux
Au doux jeu qui les ruine;

C'est un fort beau dessein, Qu'en dites-vous, ma voisine ?

C'est un fort beau dessein, Qu'en dites-vous, mon voisin ?

Faut-il qu'une affreuse épine
Se mêle aux fleurs de Cypris !
Pour ce poison de Paris
Que n'est-il une vaccine?.

Cela serait divin,
Qu'en dites-vous, ma voisine ?

Cela serait divin,
Qu'en dites-vous, mon voisin ?

D'aucun mal, je l’imagine,
Notre quartier n'est frappé;

« ForrigeFortsæt »