Billeder på siden
PDF
ePub

SCULPTURE. 00000000000 ANTIQUE. coccocor MUSÉE DU VATICAN.

CLIO.

La muse de l'histoire est ici caractérisée par le volumen ou rouleau sur lequel elle a tracé les hauts faits dont le mouvement de sa main droite annonce qu'elle fait le récit. Quelques antiquaires ont voulu voir dans les ondulations de ce rouleau la preuve qu'il était de papyrus, et non de parchemin; puis admettant que cette statue, comme celles des autres muses, sont des copies de celles sculptées par Philisque, ils ont voulu en conclure que le parchemin est une invention postérieure au temps d'Alexandre.

La tête de cette muse est antique; mais elle appartenait à une autre statue, celle-ci n'en ayant pas lorsqu'elle fut trouvée à Tivoli en 1774.

Haut., 5 pieds 3 pouces.

SCULPTURE. 0000000000000000 ANTIQUE. cororoocconcooo. VATICAN.

CLIO.

The characteristic of this muse is indicated by the Volumen, or Scroll, on which are written the mighty deeds that, from the action of the right hand , she is supposed to be reciting. Some antiquarians wish to deduce, from tbe undulation of the scroll, the proof, that is is of papyrus, and not of parchment; then admitting that this statue, and the remaining muses, are copies of those wrought by Philiscus, they have concluded thence, that parchment was an invention , subsequent to the time of Alexander.

The head of this muse is antique; but it belonged to another statue; this one not having any, when found, in 1774, at Tivoli.

Height, 5 feet , inches.

ÉCOLE ESPAGNOLE. coorooroo. MURILLO. cocoo CABINET PARTICULIER

RETOUR DE L'ENFANT PRODIGUE.

La rigidité de mæurs dont se piquaient les pharisiens les portait à blâmer la facilité avec laquelle Jésus-Christ accueillait des personnes reconnues comme vivant habituellement dans la débauche. Le Sauveur, voulant leur faire sentir qu'il y aurait plus de joie dans le ciel pour un pécheur converti que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'avaient pas besoin de pénitence, leur raconta qu’un homme ayant deux enfans, le plus jeune, après avoir exigé sa légitime, quitta la maison paternelle, et dissipa tout son bien. Réduit à la plus grande misère, obligé de garder les pourceaux, il rentra enfin en lui-même, et pensa à demander le pardon de sa faute. « Il faut, dit-il, que j'aille vers mon père, et que je lui dise : Mon père, j'ai péché contre le ciel et contre vous. Je ne suis plus digne d'être appelé votre fils ; traitez-moi comme l'un de vos serviteurs. » Mais le père, touché du repentir de son fils, courut à lui dès qu'il l'aperçut, l'embrassa, appela ses serviteurs, et dit : « Apportez-lui promptement des vêtemens, mettez-lui un anneau au doigt et des chaussures aux pieds; amenez le veau gras, tuez-le, mangeons et faisons grand' chère. »

Murillo n'a rien négligé dans ce tableau; le peintre s'est surpassé dans l'expression qu'il a donnée à ses personnages. Le manteau dont le père est vêtu est largement drapé; quant à la couleur, elle est comme de coutume très vigoureuse, très brillante et très vraie.

Ce tableau fait partie de la collection de M. le maréchal duc de Dalmatie. Il n'a jamais été gravé.

Larg., 7 pieds 11 pouces ; haut., 7 pieds 3 pouces.

SPANISH SCHOOL. 2000000000 MURILLO. 0000-00-00 PRIVATE COLLECTION.

THE RETURN OF THE PRODIGAL SON.

The rigid morals the Pharisees affected , led them to blame the facility with which, Christ received individuals known to live in dissoluteness. The Saviour, in order to make them feel that there would be more joy in heaven for one repenting sinner, that for ninety nine just persons, who needed no repentance, told them of a man, who had two sons; the

younger

of them, having demanded his inheritance, left his father's dwel. ling and wasted all his substance. Being reduced to the utmost want, he was obliged to tend swine : thus he came to himself and turned his thoughts to ask pardon for his sins. « I will said he, arise and go to my father, and will say unto him, father, I have sinned against heaven and before thee; I am no longer worthy to be called thy son: make me as one of thy hired servants. » But when he was yet a great way off, his father saw him and had compassion, and ran and kissed him saying to his servants : « Bring forth the best robe and put it on him, and put a ring on his band and shoes on his feet: and bring hither the fatted calf and kill it; and let us eat, and be merry. »

In this picture Murillo has neglected nothing : the painter has surpassed himself in the expression he has given to his personages. The father's mantle is amply draped; as to the colouring, it is as usual, true and forcible.

This picture forms part of the Marshal Duke of Dalmatia's collection. It has never been engraved.

Height, 8 feet 5 inches; width, 7 feet 8 inches.

[ocr errors]
« ForrigeFortsæt »