Billeder på siden
PDF
ePub

ÉCOLE HOLLANDAISE. oooo GÉRARD DOW. coco CABINET PARTICULIER.

TOBIE ET SA FEMME.

re

Une composition aussi simple pourrait bien être regardée comme une scène familière, représentant un vieillard et sa femme près de prendre leur repas; mais on doit y voir un sujet historique, dont les caractères sont suffisans pour

faire conpaitre Tobie et sa femme priant Dieu et lui demandant le retour heureux de leur fils.

Le vieillard est aveugle; sa tête chauve et sa grande barbe indiquent assez un patriarche; la carte de géographie, quoiqu'elle puisse être regardée comme un anachronisme, fait voir en même temps le soin qu'a pris le peintre de montrer avec quelle attention les parens aiment à retrouver sur la carte la route

que doit suivre leur fils dans un voyage éloigné, et le plaisir qu'ils éprouvent à calculer le point de son séjour.

La couleur de ce tableau est très remarquable, les figures sont bien dessinées et bien finies, ce qui le fait regarder comme un des chefs-d'oeuvre de Gérard Dow. Il faisait partie de la belle collection formée à Dordrecht par feu M. Van Dam; il n'a jamais été gravé.

Haut., 2 pieds 2 pouces; larg., 2 pieds.

DUTCH SCHOOL, 0000000000 GER. DOW. 000000 PRIVATE COLLECTION.

TOBIT AND HIS WIFE.

So simple a composition might induce some persons to look upon this as a familiar scene, representing an old man and his wife, who are going to take their meal : but it must be considered as an historical subject, the characteristics of which, indicate Tobit and his wife, offering their prayers to God, for the safe return of their son.

The old man is blind : his bald head, and long white beard, sufficiently shew him to be a patriarch : the geographical map, although it must considered as an anachronism, at the same time points out the care the artist has taken to shew with what attention the parents trace, on the map, the road, must follow in a distant journey; and the pleasure they feel in supposing the spot on which he then is.

The colouring of this picture is very remarkable; the figures are well drawn, and highly finished, which causes it to be looked upon as one of Gerard Dow's master pieces. It formed part of the beautiful collection formed at Dordrecht by the late M. van Dam : it has never been engraved.

Height, 2 feet 3 ; inches; width , 2 feet 1 inch.

their son ÉCOLE FRANÇAISE. COOooo N. POUSSIN. coorce CABINET PARTICULIER.

L'ORDRE.

Ce sacrement est celui que reçoivent les ecclésiastiques lorsqu'ils sont élevés à la prêtrise, et par lequel on leur confère le pouvoir de donner tous les autres sacremens; celui-ci ne pouvait être administré que par les évèques seulement. Le sacrement de l'Ordre fut institué par Jésus-Christ au moment où il dit à saint Pierre : « Je vous donnerai les clefs du royaume du ciel, et tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel.»

Le fond du tableau représente de grandes et nobles fabriques, qui sans doute offrent une vue plus belle que ne devait l'être celle de la ville de Césarée. En plaçant Jésus-Christ près d'un grand pilier, sur lequel est tracée la lettre E, initiale du mot église, Poussin a voulu rappeler cette parole de l'Évangile : « Vous êtes Pierre, et sur cette pierre j'édifierai mon église.

Dans sa lettre du 3 juin 1647, Poussin écrivit à M. de Chantelou : « J'ai commencé le cinquième tableau qui représentera l'Ordre; si la trop grande chaleur ne m'en empêche, et si Dieu me conserve la santé, dans un an je me promels d'avoir fini vos sept tableaux. »

Dans la même lettre, il annonce qu'il a reçu la somme de deux cent cinquante écus, monnaie de Rome, pour le paiement du tableau de la Pénitence qu'il venait d'envoyer.

Larg., 5 pieds 4 pouces; haut., 3 pieds 7 pouces.

FRENCH SCHOOL, 00000.00 N. POUSSIN. 00000000 PRIVATE COLLECTION..

ORDINATION.

This is the Sacrament which ecclesiastics receive when they are raised to the priesthood, and by which, is conferred on them, the power of administering all the others : it can be administered by the bishops only. The Sacrament of Ordination was instituted by Jesus Christ at the moment when he said to St. Peter : «I will give unto thee the keys of the kingdom of heaven : and whatsoever thou shalt bind on earth shall be bound in heaven; and whatsoever thou shalt loose on earth shall be loosed in heaven. » In the background of the picture, there are great and noble buildings, which no doubt present a nobler view than the city of Cesarea must have offered. By placing Jesus Christ near a high pillar on which is traced the letter E, the initial of the word Ecclesia, Poussin has intended to recal the words of the Gospel : « Thou art Peter, and upon this rock I will build church. »

Poussin, in a letter, dated June 3, 1647, wrote to M. de Chantelou : « I have begun my fifth picture, which is to repre• sent Ordination; if the great heat should not prevent me, and God preserves my health, I flatter myself to have finished your seven pictures, within a year..

In the same letter, he acknowledges the receipt of the sum of 250 roman scudi, in payment for the picture of Penitence which he had just sent.

Width, 5 feet 8 inches; height, 3 feet 9 | inches.

my

« ForrigeFortsæt »