Billeder på siden
PDF
ePub

somme de 170,000 livres pour être employée en œuvres pies. Presque toute cette somme fut consacrée à l'établissement d'un hôpital général à Auch, et l'on fit appel à l'expérience du P. Guevarre, le grand organisateur de ce genre d'établissements.

LANGUEDOC. Dans le tome I de la neuvième série des Mémoires de l'Académie des sciences, inscriptions et belles-lettres de Toulouse (imp. Douladour-Privat, gr. in-8 de x-642 p), nous signalerons les travaux suivants : De quelques Erreurs sur la folie nées des doctrines psychologiques, par le docteur V. Parant; Étude du rêve, par le Dr Alix; La Galerie de peinture de l'hôtel de ville de Toulouse, par M. Roschach; La Famille de Cicéron. Tullia, sa fille,

[ocr errors]
[ocr errors]

par M. F. Antoine; Considérations sur l'histoire des religions dans l'antiquité avant l'établissement de l'empire romain, par M. A. Duménil, doyen de la Faculté des lettres; Trois Utopistes anglais. Thomas Morus, Francis Godwin, et Mistress Manley, par M. Hallberg; La Bibliothèque publique de Toulouse en 1790 et le bibliothécaire Castillon, par M. Lapierre; Les Hommes illustres du Languedoc. André Dacier, 1651-1722, par M. Deschamps; Note sur un commentaire manuscrit de Valère-Maxime, par M. Edmond Baudouin; Des Représentations de Mystères à Toulouse au XVe siècle, par M. Ed. Cabié; Un Marchand de Paris au XVIe siècle, 1564-1588, par M. Ch. Pradel; Épisode des lettres de l'Université et du Capitole de Toulouse, par M. A. Du Bourg; Souvenirs du premier Empire et de la Restauration. Mémorial militaire du colonel Castillon, publiés par M. Henri Duménil.

[ocr errors]

[ocr errors]

--

LIMOUSIN. Nous avons mentionné, à cette même place, diverses publications relatives à Baluze, et tout récemment nous annoncions une brochure de M. E. Du Boys (Les Poètes limousins jugés par Baluze). Voici d'un autre compatriote du grand érudit du XVIIe siècle, M. Clément-Simon, un recueil intitulé: La Gaieté de Baluze. Documents biographiques et littéraires. Opuscules burlesques d'Étienne Baluse, avec portrait et fac-similė. Tableau généalogique de la famille Baluze (Paris, Champion, gr. in-8 de 88 p.). C'est un Baluze tout nouveau qui nous est présenté, un Baluze gai, bon vivant, ayant le mot pour rire sur les lèvres comme au bout de sa plume. M. Clément-Simon publie onze pièces burlesques de l'éditeur des Capitulaires, toutes inédites, moins une, sept conservées à la Bibliothèque nationale, trois tirées de la collection particulière, si riche et si belle, du château de Bach. La mordante et spirituelle verve avec laquelle sont écrites ces parodies et facéties amusera tous les lecteurs.

M. René Fage a publié un intéressant petit volume sous ce titre : 1794-1801. Le Diocèse de la Corrèze pendant la Révolution. (Tulle, imp. Crauffon, in-12 de 112 p.). L'auteur a reproduit entre autres pièces importantes, une lettre du procureur général syndic aux procureurs syndics de chaque district, écrite, le 2 février 1791, contre l'évêque de Tulle (Mgr de Rafélis de Saint-Sauveur), coupable de n'avoir pas prêté le serment prescrit aux fonctionnaires publics, et parmi les secondes, un arrêté du directeur du département pris, le 12 novembre 1790, pour faire ouvrir les portes de l'église cathédrale de Tulle et y assurer la célébration de la messe par un prêtre constitutionnel, une lettre de l'évêque constitutionnel Brival aux officiers municipaux de Tulle (27 mars 1791), une Notion générale du diocèse de Tulle, en réponse aux questions faites par l'évêque Grégoire relativement à l'histoire de l'église gallicane, (1796) un arrêté du représentant Lacoste, en mission dans la Corrèze, ordonnant la démolition de « la ci-devant cathédrale de Tulle, ce monument de fanatisme et de superstition. »

LORRAINE. La Jeunesse de la duchesse Nicole de Lorraine (1606-1634)

(Nancy, Sidot frères, in-8 de 134 p.) est en partie une œuvre posthume de M. Meaume. Sur les trois chapitres dont se compose ce volume, le premier et quelques pages du second sont de lui; le reste de l'ouvrage a été fait par M. des Robert à l'aide des notes et des documents qui avaient été réunis sur ce sujet par son devancier. Nous avons là non seulement une biographie intéressante et bien faite de l'infortunée duchesse Nicole, épouse de Charles IV de Lorraine, mais la dernière partie du volume prend un intérêt plus général. Nous assistons à toutes les menées de Richelieu au commencement de la guerre de Trente ans et à toutes les intrigues de Gaston d'Orléans, qui vint se réfugier quelque temps à la cour de Lorraine. Dans les Entrées et Serments des ducs de Lorraine à Remiremont (Saint-Dié, typ. L. Humbert, in-8 de 69 p.), M. Bernard Puton retrace les cérémonies accomplies en l'honneur des ducs de Lorraine, lorsqu'ils venaient à Remiremont prêter le serment de garder et de maintenir les libertés et franchises de cette ville et de son église. Un exposé historique donne d'abord la situation de l'abbaye vis-à-vis du duc de Lorraine du x au XIII• siècle. Après, et autant que le permettent les documents retrouvés, l'auteur expose ce qui se passait dans ces circonstances. Il a intercalé dans le récit plusieurs procès-verbaux inédits et un mémoire de Bossuet sur ce sujet.

-

- M. Duvernoy a publié : Un Règlement de frontières entre la France et le Barrois (Nancy, imp. Berger-Levrault, in-8 de 25 p.). La frontière entre la France et le Barrois était on ne peut plus mal délimitée. De là, une source de conflits; de là aussi, de la part des villages au sujet desquels s'élevaient des contestations, toutes les ruses imaginables pour éviter de payer les redevances soit au duc de Bar, soit au roi de France. C'est le spectacle que nous offrent les habitants du village de Clinchamp de 1450 à 1500. On fit des enquêtes, le litige fut porté devant le Parlement, on entendit de nombreux témoins, sans aboutir à un résultat positif. C'est l'analyse des enquêtes faites à ce sujet et l'exposé des débats que retrace M. Duvernoy dans cette curieuse étude.

NORMANDIE. Parmi les publications de cette province, nous pouvons signaler: Généralité de Caen. Notes et documents pour servir à l'histoire de la recherche de Chamillart, par un membre du Conseil héraldique de France (Caen, Delesques, in-8, 121 p.); et nous ne croyons pas être indiscret en révélant l'auteur de ce savant travail : il a été rédigé par M. L. de Beaumont, à la compétence duquel nous nous plaisons à rendre hommage.

Nous signalerons aussi : Le Département de Gisors, 1787-1789, par M. P. Duchemin (Gisors, imp. de l'Écho rép., in-12, 141 p.); La Confrérie de Saint-Sébastien dans l'église Notre-Dame du Havre, par M. Henri Murat (Le Havre, Tostey, in-8, 16 p.); Les Saints du diocèse de Rouen, par M. l'abbé Tougard (Paris, Dumont, in-8, 16 p., 4• éd.

- M. l'abbé Sauvage a fait un tirage à part d'une étude dont nous relevons le titre et qui a d'abord paru dans les Analectes des Bollandistes: Elenchi episcoporum Rotomagensium. Accedit duplex Tabula Synoptica successionis archiepiscoporum Rotomagensium, a primordiis hujus sedis ad finem usque sæculi duodecimi, ex omnibus catalogis manuscriptis hactenus notis atque Normannorum auctorum præstantioribus libris (in-8, 27 p. Bruxellis, typis Polleunis, Ceuterick et de Smet).

- Deux études biographiques doivent enfin être notées : Un Cordonnier économiste [Adrien Pasquier, né à Rouen, 1743-1819], par Mm N.-N. Oursel (Normandie littéraire, 1890, p. 36-42); et le Graveur caennais, Michel Lasne [XVII siècle], notice sur sa vie et son œuvre, et Catalogue des gravures que pos

sède de lui la bibliothèque municipale de Caen, par Decauville-Lachénée (Bulletin de la Société des beaux-arts de Caen, t. VIII, 1889, p. 133-196, pl.).

PROVENCE.

Nous recommanderons les Documents pour servir à l'étude du préhistorique et à l'histoire de la période gallo-romaine dans les Alpes, de M. l'abbé J.-M. Maurel (Forcalquier, imp. Martin, gr. in-8 de 53 p.). Le savant auteur s'occupe surtout, en sa brochure, des richesses archéologiques mises à découvert, depuis quelques années, par les empiètements de la Durance au quartier dit le Bourguet, commune de l'Escale (Basses-Alpes). Parmi les objets étudiés par M. l'abbé Maurel indiquons un bâton de commandement, des poinçons, des racloirs, des haches, des polissoirs, des poteries, un camée en onyx, des perles, des statuettes en bronze (un Camille, un Faune, un Mars, un Cupidon, une Minerve), des monnaies (150 pièces environ), etc.

[ocr errors]
[ocr errors]

Les Dominicains de La Baume-lez-Sisteron sont une excellente étude due à M. V. Lieutaud, ancien bibliothécaire et archiviste de la ville de Marseille (Paris, A. Picard, in-8 de 15 p.). M. Lieutaud s'occupe tour à tour de l'histoire générale du couvent, du personnel, des offices, des sceaux, armoiries et devises, de la liste des prieurs, dressée pour la première fois. La notice est extraite d'un travail d'ensemble consacré aux couvents de tous les ordres religieux de Provence, pour chacun desquels l'auteur désirerait fournir, comme ici, la liste chronologique des supérieurs, des religieux et les dates principales de son histoire. Faisons des vœux pour que ce projet se réalise. Un de nos plus vaillants romanistes, M. Camille Chabaneau, nous donne, sous le titre de : Varia provincialia. Textes provençaux en majeure partie inédits (Paris, Maisonneuve, in-8 de 94 p.), une série de pièces inconnues ou peu connues, parmi lesquelles nous citerons : cinq chansons de Guiraut-Riquier, de Narbonne; une chanson de Pierre Vidal; des poésies de Gaucelm Faidit, quatre pièces, seules compositions du célèbre troubadour limousin qui n'aient pas encore été imprimées; poésies de Boniface de Castellane, deux pièces in extenso dont Raynouard n'avait publié que des fragments; poésies de Bertrand de Lamanon; chanson de Peirol; chanson d'Aimeric de Bellenoi, etc. Toutes ces pièces sont accompagnées de notes philologiques et bibliographiques, que la réputation de l'éditeur nous dispense de louer. Le commentaire est parfois très développé (par exemple, pour le n° I, ce commentaire s'étend de la page 11 à la page 19). On y remarque la rectification de nombreuses erreurs commises par divers critiques allemands, notamment par M. Bartsch.

[ocr errors]

:

SAINTONGE. M. Louis Audiat vient de nous rendre un livre tellement rare que presque personne ne le connaissait la Saintonge et ses Familles illustres par Nicolas Alain, réimpression de l'édition de 1598 avec traduction, notice et notes (Bordeaux, P. Chollet, in-16 de XXXIV-233 p.). Dans la préface, M. Audiat raconte fort spirituellement l'histoire du traité du médecin Alain, le premier livre qui ait été imprimé à Saintes (De Santonum regione et illustrioribus familiis). La description de la Saintonge et l'énumération des familles les plus distinguées de cette province sont fort curieuses, mais c'est surtout le commentaire de l'éditeur qui rend le recueil précieux. Le savant président de la Société des archives historiques de la Saintonge et de l'Aunis a joint (en appendice) divers extraits de vieux et rares recueils relatifs à ces deux provinces et une excellente table onomastique.

ALSACE. La deuxième série des Contes alsaciens publiés par M. Paul Ristelhuber (Paris, gr. in-8 de 15 p.), renferme des légendes chrétiennes. L'intéressante publication de M. Ristelhuber ajoute diverses choses à la

Mythologie de Grimm et aux autres ouvrages allemands et français où l'on a recueilli, analysé, comparé les antiques traditions populaires.

ANGLETERRE.

Les éditeurs Blackwood et fils, de Londres, vont publier la Correspondance échangée de 1781 à 1787 entre Pitt et le duc de Rutland, lord lieutenant d'Irlande. Cette correspondance jette beaucoup de lumière sur la condition et les agitations de l'Irlande à cette époque et sur la première ébauche du projet d'union avec l'Angleterre.

- L'éditeur Murray annonce la publication prochaine des Speeches and Addresses prononcés aux Indes par lord Dufferin.

- M. W. W. Bean va faire paraître un ouvrage donnant la liste des membres du Parlement pour les six comtés du Nord (Northumberland, Durham, Yorkshire, Lancashire, Westmorelland et Cumberland) et pour les villes et bourgs de la région, de 1603 à 1886; cette liste sera suivie des pétitions déposées à la Chambre des communes et relatives aux élections contestées, de notices concernant les scrutins et d'une série de biographies des principaux députés et candidats.

- M. W. W. A. Clouston, dont le nom et les œuvres sont bien connus des folkloristes, va publier prochainement chez l'éditeur David Nutt un volume intitulé: Flowers from a Persian garden, qui contiendra des extraits du Gulistan de Sadi, des essais sur Tuti Nama, l'histoire d'amour de Majnun et Layla, légende d'Arabie, et différents récits populaires empruntés au Talmud.

Le troisième volume des Collected Writings of De Quincey, par le professeur Masson, vient de paraître à Edimbourg, chez A. et C. Black. Une foule de papiers précieux y sont réunis, notamment les Confessions d'un Anglais fumeur d'opium. Dans un appendice, figure une très curieuse lettre dans laquelle De Quincey promettait au London Magazine d'ajouter une troisième partie aux deux dont la publication s'achevait. Le volume est orné de trois portraits, ceux de son père et de sa mère, et celui de l'oncle du Bengale (colonel Penson). AUTRICHE-HONGRIE. Le Corpus scriptorum ecclesiasticorum latinorum, que l'Académie impériale de Vienne publie depuis 1866, vient d'arriver à son dix-huitième volume, lequel est rempli presque tout entier par les écrits inédits du célèbre Priscillien, qui fut évêque d'Avila (380-395 ?), et qui eut le malheur de se mettre à la tête d'une secte manichéenne des plus dangereuses. Ces écrits se composent de onze traités. M. Georges Scheps les a trouvés à Wurtzbourg et les publie d'après un manuscrit qu'on croit unique. Priscillien y apparaît tel qu'il était en réalité, instruit et éloquent, mais fourbe et imbu des doctrines les plus monstrueuses.

[ocr errors]

Voici une bibliographie hongroise due aux soins de C. Petrik : Bibliographia Hungariae 1712–1860 seu catalogus librorum in Hungaria et de rebus patriam nostram attingentibus extra Hungariam editorum, cum introductione Alexandri Szilágyj. L'éditeur suit l'ordre alphabétique. Il donnera non seulement les livres et les brochures, mais aussi les titres des articles dispersés dans les périodiques. Le tout formera cinq volumes à 60 feuilles grand in-8.

La collection des Poésies slaves est arrivée au quatrième volume. L. Kuba n'a reçu dans son recueil que les chants populaires : on en trouve, dans le premier volume, 428 en langues tchèque et slovénienne, dans le second, 173 en langue polonaise, le serbe n'est représenté que par 85 pièces au troisième volume, tandis que le quatrième volume, consacré à la Russie, contient 275 chants. L'éditeur, compositeur connu, a eu soin d'ajouter partout les mélodies.

BELGIQUE. Nous avons reçu du R. P. Carlos Sommervogel, S. J., un extrait des Précis historiques, février 1890, sur le Véritable Auteur des Monita secreta (Bruxelles, Vromant, in-8 de 8 p.). Il démontre d'après l'Historicum diarium domus professae S. J. ad Sanctam Barbaram Cracoviae publié par l'Académie de Cracovie que cet auteur fut le P. Jérôme Zahorowski, expulsé de la Compagnie.

-

A signaler dans le Bulletin de la Société d'histoire et de géographie de l'Université de Liège (Liège, rue des Clarisses, 46-48), un mémoire de M. Paul Fredericq, professeur à l'Université de Gand, sur l'Emploi des langues dans la Belgique du passé, et les Notes de M. Abel Lefranc sur la Nation d'Allemagne à l'Université de Paris au XVe siècle.

– L'Annuaire de l'Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique pour l'année 1890 (Bruxelles, imp. F. Hayez, in-8 de 596 p.) contient, en plus des renseignements habituels, six notices biographiques consacrées aux membres que l'Académie a perdus dans les dernières années. Ce sont : Jean-Charles Houzeau, le savant astronome, directeur de l'observatoire de Bruxelles, par M. Liagre; l'historien Théodore Juste, par M. P. Henrard; le poète anversois Jean van Beers, par M. J. Stecher; Félix Stappaerts, critique et archéologue, par M. Edm. Marchal; Mathieu Leclercq, par M. Faider; l'historien Jules van Praet, par M. Alphonse Wauters. DANEMARK. Notre collaborateur M. E. Beauvois donne une suite à son mémoire sur les Premiers chrétiens des îles nordatlantiques, qui a paru, en 1888, dans le tome VIII du Muséon: Les Chrétiens d'Islande au temps de l'odinisme, IXo et Xo siècles (Louvain, gr. in-8 de 29 p.). L'auteur s'occupe successivement des Celto-Scandinaves ou Gallgaëls et des Gallgaëls chrétiens en Islande. Il rappelle que les vestiges du catholicisme et du gaélisme en Islande ont été soigneusement colligés par le plus ancien des historiens islandais, Aré Frodé (1068-1148), et qu'ils ont passé dans plusieurs Sagas, qui y ont ajouté d'autres traits, de sorte qu'ils ont tout le caractère des vérités historiques. Le mémoire de l'habile critique est très intéressant. ESPAGNE. M. Juan Criado y Dominguez vient de mettre en lumière les talents et les écrits des dames espagnoles du XIXe siècle, qui ont cultivé la littérature Litteratas españolas del siglo XIX (Apuntes bibliograficos). Il passe en revue les femmes poètes, les auteurs de traités pédagogiques, les jurisconsultes et les philologues, sans oublier celles qui ont écrit dans les journaux et publications périodiques, ou se sont contentées de donner de sages avis sur les travaux du ménage, la culture des champs et jardins, etc. Le livre de M. Criado est curieux.

Nous signalerons ici l'Introducción al estudio del derecho civil español de D. Domingo Alcalde Prieto (Saragosse, in-4 de 450 p.). Cet ouvrage est divisé en deux parties: l'une, philosophique, où l'auteur étudie le concept et le fondement du droit, les éléments et les sources du droit positif, le droit civil espagnol; la deuxième, historique, où il expose le développement du droit civil en Espagne à travers l'histoire.

-

La collection de documents et opuscules anciens que l'Académie royale de l'histoire d'Espagne publie sous le nom de Memorial historico español, vient de publier presque simultanément ses tomes XX et XXI. Ils sont consacrés à une chronique contemporaine, écrite au jour le jour par un nommé Miguel Parets. Cette chronique comprend les années 1620-1666; elle a trait à la Catalogne, et aussi aux provinces du Midi de la France.

Don José Madrid Manso, chanoine de Palencia, a donné sous le titre de: Bases para el establecimiento de la Propaganda catolica, un opuscule où

« ForrigeFortsæt »