Billeder på siden
PDF
ePub

Mon p'tit, y vont grossir la liste
Des gens qu' la France a r'habillés.

Afin qu' pour leur vengeance ,
Leurs frèr's soient massacrés,
Ils font un' sainte alliance

Avec nos émigrés.
Brav soldats , etc.
Notre ancien, quel s'ra not' partage ?
- Mon p'tit, les coups d' cann' reviendront :
Et puis, suivant le vieil usage,
Les nobles seuls avanceront.

Oui , s’lon not’ origine
Nous aurons pour régal,
Nous , l' bâton d' discipline ,

Eux, l' bâton d'maréchal.
Brav' soldats , etc.
Notre ancien, que d'viendra la France,
Si je cherchons d' lointains dangers ?
Mon p'tit, profitant d' not' absence ,
On introduira l' z'étrangers.
A la fin d' la

campagne Nous s'rons tous étonnés

Qu'en enchaînant l'Espagne,

Nous nous s'rons enchaînés.
Brav soldats, etc.

Notre ancien , vous que l' père aux autres
Eût fait z'officier d'puis long-temps,
Marquez-nous l' pas, nous s'rons des vôtres.
Mon p'tit, v'là du français qu'j'entends.

Si la France en alarmes,
Porte un trop lourd fardeau ,
Pour essuyer ses larmes,

R'prenons not' vieux drapeau !
Brav' soldats, etc.

C'EST LE ROI,

AIR : C'est l'amour, l'antour.

C'est le roi , le roi, le roi,

Qu'en ronde
Chante le monde :
Rien n'est plus plaisant, ma foi,

Que de chanter le roi.

De cinq cent mille baïonnettes
Qui dirigea sur nous les coups ?
Qui porta jusqu'en nos retraites
Les fléaux de Mars en courroux?

Au milieu d'une bande
De Prussiens et d'Anglais,
Qui vint par contrebande,

Disant : je suis Français ?
C'est le roi , etc.
Qui nous fit mettre bas les armes ,
Même au milieu de nos succès ?
Au sein des plus vives alarmes
Qui nous fit accepter la paix ?

Du fardeau de la gloire ,
Qui nous a dégagés ;
Aux fils de la victoire

Qui donna leurs congés!
C'est le roi, etc.
Qui de nos palmes immortelles
Voudrait encore ternir l'éclat ?
Qui regarde comme rebelle
Tous les défenseurs de l'état ?

De brigands de la Loire
Qui traite nos guerriers!
Qui ne peut jamais croire

Qu'aux gothiques lauriers?
C'est le roi, etc.
Qui fit, dites-moi , je vous prie ,
Tant de beaux travaux à la fois ?
Cette superbe galerie
De papier doré sur du bois ?

Ce chétif Henri quatre
Sur un si gros cheval ?
Et ce vaste théâtre

Dans un petit local?
C'est le roi , etc.
De la princesse Caroline
Qui sut apaiser la douleur?
Qui de cette femme divine
Devint le zélé protecteur ?

Qui de la rendre mère ,
Conçut l'heureux projet?
Qui fit dans celle allaire

Un tour de gobelet?
C'est le roi, etc.

Qui nous avait juré la charte
En faisant les plus beaux sermens ?
En

ce moment qui s'en écarte , En nous disant : je m'en repens?

Qui de belles promesses
Nous berne chaque instant ?
Qui redira des messes

Quelque beau jour à Gand.
C'est le roi , elc.

LE RETOUR D'UN BON ROI.

AIR : Pégase est un cheval qui porte;
Du vaudeville ; ou des chevilles de maítre Adam.

Je vous revois peuple fidèle
Qui m'aviez donné mon congé;
Pardon si la goutte cruelle
Mõte le peu d'esprit que j'ai :
Les grands rois, les hommes de tèle
Font le malheur de leur pay's ;
Pour être heureux faut être bête :
Vive le roi, vive Louis!

« ForrigeFortsæt »